D’ENNERY (Adolphe)

D’ENNERY (Adolphe) 1811-1899

D'ennery.jpg

 

Biographie

Auteur extrêmement prolifique, d’Ennery écrivit (presque toujours en collaboration) plus de deux cents œuvres dramatiques entre 1831 et 1887. Sa pièce la plus populaire reste Les Deux Orphelines, drame en 5 actes écrit avec Eugène Cormon et créé le 20 janvier 1874 au théâtre de la Porte-Saint-Martin. Parmi ses autres œuvres, on peut citer La Grâce de Dieu avec Gustave Lemoine (1841), Le Tour du monde en quatre-vingts jours (1874) et Michel Strogoff (1880) avec Jules Verne, ainsi que de nombreux livrets d’opéras, parmi lesquels Si j’étais roi et Le Muletier de Tolède (musique d’Adolphe Adam), Le Premier Jour de bonheur (musique de D.F.E. Auber), Le Tribut de Zamora (musique de Charles Gounod), Don César de Bazan avec Dumanoir et Le Cid (musique de Jules Massenet).
Il réalisa la première mise en scène de Mercadet le faiseur, pièce d’Honoré de Balzac créée à titre posthume au théâtre du Gymnase en 1851. Il se porta également candidat à la reprise du Théâtre-Historique, créé par Alexandre Dumas, en octobre 1850 mais renonça face aux coûts de fonctionnement prohibitifs.
Adophe d’Ennery fut un des fondateurs de la station balnéaire de Cabourg, fondée en 1853, projet auquel il s’intéresse très tôt, attirant autour de lui de nombreuses personnalités du théâtre et des lettres. Son activité et sa renommée sont telles qu’il devient maire de la ville en 1855 et fonde la Société des Bains de Mer de Dives-Cabourg.

Oeuvres

Théâtre