DURIEU (Jean-Louis-Marie-Eugène, dit Eugène)

DURIEU (Jean-Louis-Marie-Eugène, dit Eugène) 1800-1874

Durieu.jpg

 

Biographie

Photographe français connu pour ses photos de nus, dont certaines servirent de modèle pour Eugène Delacroix. Entre 1854 et 1855, Eugène Durieu tint un rôle essentiel dans la constitution de la société française de photographie (SFP) à ses premières heures. Ancien haut fonctionnaire d'état, il maîtrise parfaitement les aspects administratifs et législatifs et construit véritablement la structure de la SFP. Il place Henri Victor Regnault à la présidence de la société et souhaite voir des individus notables ayant des compétences scientifiques fortes (chimie, physique, optique, techniques photographiques) en occuper les postes les plus décisifs. Ce faisant, il pose comme postulat essentiel que la photographie ne peut exclure de sa nature, son identité, la composante scientifique. En 1856, compromis dans des affaires de faux documents, il se retire définitivement de la société qui observera à ce propos le silence le plus obscur.
L’activité littéraire et poétique de Durieu se concentre à la fin des années 1820 et au début des années 1830. Il collabore à la revue La Psyché, choix de pièces en vers et en prose dédiées aux dames, où il publie en juin et août 1826, puis en mars, avril et juin 1829. En 1832, il offre à Alexandre Dumas le sujet du Mari de la veuve, comédie en un acte, demandée par Mlle Dupont pour sa représentation à bénéfice du 4 avril 1832.

Oeuvres

Théâtre