DE KOCK (Charles-Paul, Paul)


DE KOCK (Charles-Paul, Paul) 1793-1871

De Kock P.jpg

 

Biographie

Paul de Kock est le fils d’un banquier hollandais, Jean Conrad de Kock, qui fut guillotiné sous la Révolution et d’Anne Barbe Kosseler de Fontaine. Romancier populaire, fécond et truculent, il peignit les petites gens de Paris. Sa vogue, en France et à l’étranger, fut très grande. Il est également l’auteur de près de deux cents drames et vaudevilles et de nombreuses chansons, dont la plus célèbre, Madame Arthur, écrite vers 1850 et chantée par Yvette Guilbert, fut un grand succès dans les années 1920.
Paul de Kock était à ses heures chansonnier. Mais il semblait faire peu de cas de sa « petite muse ». Ce qui ne l’empêcha pas de produire une quantité respectable d’œuvres. Il avait écrit la musique de quantités de chansons et, de chansonnettes qui, pendant des années, avaient défrayé les intermèdes de représentations à bénéfice et de cafés-concerts, dont une pochade intitulée : Le Concert monstre, qui eut la gloire d’être mis en quadrille à grand orchestre aux concerts du « Jardin Turc », situé sur le boulevard du Temple, par Louis-Antoine Jullien, Le Maître d’école et Le Caissier, que Pierre Levassor et Joseph Kelm interprétèrent.
Ses romans ont été republiés sous la forme de fascicules aux éditions Rouff et eurent un important succès posthume.
Chateaubriand aurait dit de lui chez Madame Récamier : « Paul de Kock est consolant, jamais il ne présente l’humanité sous le point de vue qui attriste ; avec lui on rit et on espère. »
Son fils, qui s’appelait Henri de Kock (1819-1892), fut lui aussi romancier et auteur dramatique.

Oeuvres

Théâtre

  • 1814 : Catherine de Courlande ; Madame de Valnoir
  • 1815 : La Bataille de Veillane ; Le Troubadour portugais avec Théodore d’Hargeville
  • 1816 : Le Moulin d’Mansfeld
  • 1818 : Une Nuit au château (opéra-comique) ; Monsieur Mouton ou la journée mystérieuse avec Armand Gouffé
  • 1820 : Monsieur Grainedelin ou le jour de noce
  • 1821 : Les Époux de quinze ans ; Le Philosophe en voyage (opéra-comique)
  • 1823 : Le Muletier (opéra-comique) ; Les Infidèles
  • 1825 : Une Bonne fortune avec Auguste Lepoitevin de L’Égreville ; Les Enfants de maître Pierre (opéra-comique)
  • 1826 : Le Calendrier des vieillards
  • 1829 : La Femme, le mari et l’amant avec Charles Dupeuty
  • 1832 : Un de plus avec Charles Dupeuty ; L’Homme de la nature et l’homme policé avec Charles Dupeuty
  • 1833 : Un Bon enfant avec Cogniard Frères
  • 1834 : Le Commis et la grisette avec Charles Labie ; Dupont mon ami avec Cogniard Frères
  • 1835 : L’Agnès de Belleville avec Cogniard Frères ; L’Enfant de ma femme ;
  • 1836 : Tout ou rien ; Les Fleurs et les papillons ; Une Maîtresse dans l’Andalousie ; Samson et Dalila ; Madeleine avec Charles Dupeuty et Valory ; Ni jamais, ni toujours avec Valory ; Une Tombola de maris ou l’île joyeuse ; Les Femmes, le vin et le tabac avec Cogniard Frères
  • 1837 : Les Hussards en garnison ; Le Pompier et l’écaillère ;
  • 1838 : La Bouquetière des Champs-Élysées avec Valory ; Un Bal de grisettes ; Les Bayadères de Pithiviers avec Valory ; La Concierge du théâtre avec Valory ; Moustache avec Charles Varin
  • 1839 : Le Postillon franc-comtois avec Valory ; La Famille Fanfreluche ; Le Débardeur ou le Gros-Caillou et Alger avec Valory ; La Laitière de la forêt avec Valory
  • 1840 : La Jolie fille du faubourg avec Charles Varin ; La Chouette et la colombe avec Pierre Carmouche
  • 1841 : Le Caporal et la payse avec Francis Garnier et Charles Varin ; Zizine avec Charles Varin
  • 1842 : L’Homme aux trois culottes ; Les Jeux innocents avec Charles Varin ; L’Auberge de Chantilly ; Sur la rivière avec Amédée de Beauplan ; La Veille de Wagram ; Le Lazaret avec Antoine Jean-Baptiste Simonnin
  • 1843 : Les Fumeurs avec Charles Varin ; Le Théâtre et la cuisine ; Les Marocains ; Les Soupers de carnaval avec Félix-Auguste Duvert et Charles Varin
  • 1844 : Le Château de Vincennes ; La Bohémienne de Paris avec Gustave Lemoine
  • 1845 : Sans cravate ou les commissionnaires ; Le Bœuf gras ; Les Bains à domicile
  • 1846 : Un Mari perdu avec Charles Varin ; Place Ventadour
  • 1847 : Une Femme à deux maris avec Boyer
  • 1848 : L’Atelier de demoiselles ou l’apothicaire de Pontoise
  • 1849 : Œil et nez
  • 1850 : Les Quatre coins de Paris ; Un Quinze-vingt
  • 1851 : Il y a plus d’un âne à la foire avec Baptiste Guiches ; Le Monde volant
  • 1852 : Les Fourberies d’Arlequin et les indignités de Colombine
  • 1853 : Une Première représentation
  • 1854 : La Terre de Haute-Futaie
  • 1856 : Les Voleurs ; Femme à vendre (opéra-bouffe)
  • 1857 : Une Maîtresse bien agréable avec Lambert-Thiboust ; Un Combat d’éléphants
  • 1859 : Les Veuves turques
  • 1862 : Soirée, thé, concert, bal et tout le tremblement, chez M. Gratinet, rue Soufflot, n° 699
  • 1864 : Le Château de tout le monde
  • 1870 : Ôte-toi d’la ! que j’ m’y mette !
  • 1874 : L’Amant de la lune avec Léon Beauvallet