DOUCET (Camille)

DOUCET (Camille) 1812-1895

Doucet.jpg

 

Biographie

Il est clerc d’avoué et de notaire, secrétaire du baron Fain au cabinet du roi Louis-Philippe, puis directeur général de l’administration des théâtres au ministère de la Maison de l’Empereur en 1863. Plusieurs fois candidat à l’Académie française, il est élu membre en 1865 et en sera le secrétaire perpétuel à partir de 1876.
En tant que directeur de l’administration des théâtres, Camille Doucet autorise en 1867 les cafés-concerts « à s’offrir des costumes, des travestissements ; à jouer des pièces, à se payer des intermèdes de danse et d’acrobatie » ; ces mesures favoriseront l’essor ultérieur des grandes salles de spectacles parisiennes telles que les Folies Bergère ou l’Olympia. Quoique Flaubert se plaigne de lui2, il a une réputation de droiture et de grande gentillesse ; les biographes de Sarah Bernhardt rapportent que c’est lui qui soutient ses débuts à la Comédie-Française et qui la fait entrer ensuite à l’Odéon.
Camille Doucet est l’auteur de poésies diverses et de nombreuses pièces de théâtre : vaudevilles, œuvres lyriques, comédies en vers. Si certaines d’entre elles ont rencontré en leur temps un certain succès, elles sont aujourd’hui largement oubliées.

Oeuvres

Théâtre