DE LAFONT (Joseph)

DE LAFONT (Joseph) 1686-1725

 

Biographie

Son père, procureur au parlement, voulait lui faire embrasser la même carrière ; mais l’école de droit lui plut moins que celle du théâtre, et s’étant lié avec le célèbre comédien Pierre Lenoir de la Thorillière, il se mit dès l’âge de vingt ans à composer des comédies. La première qu’il fit représenter fut Danaé, ou Jupiter Crispin, petite pièce en un acte, en vers libres, mise au théâtre le 4 juillet 1707. Elle eut huit représentations. Le Naufrage, ou la Pompe Funèbre de Crispin, comédie en un acte, en vers, suivie d’un divertissement, donnée pour la première fois le 17 juin 1710, eut treize représentations. On la donne encore de temps en temps.

L’Amour vengé, comédie en un acte, en vers, parut pour la première fois le 14 octobre 1712, et fut représentée dix-sept fois de suite avec le plus grand succès. Sa dernière reprise est du 7 février 1722.

La dernière pièce donnée par de Lafont au Théâtre Français, est sa petite comédie en un acte, en vers, intitulée les Trois Frères Rivaux. Cet ouvrage passe pour le meilleur de son auteur : joué pour la première fois le 4 février 1713, il est resté au théâtre.

À compter de ce moment, de Lafont n’a plus travaillé que pour l’Académie royale de musique et pour l’Opéra comique.

Oeuvres

Théâtre

Autres

  • 1714 : La Femme ; Les Fêtes de Thalie ; Les Captifs ; La Critique des Fêtes de Thalie
  • 1716 : Hypermnestre
  • 1718 : Le Monde renversé ; La Princesse de Carizme / Carisme ; La Querelle des théâtres
  • 1720 : Les Amours de Protée
  • 1721 : La Décadence de l’Opéra-Comique l’aîné ; Le Jugement d’Apollon et de Pan par Midas ; La Réforme du régiment de la Calotte
  • 1722 : Les Fourberies d’Arlequin ; Prologue du Ballet des vingt-quatre heures
  • 1726 : La Fille ; Pierrot fée ; Le Retour de la chasse du cerf
  • 1728 : Orion
  • 1735 : La Provençale