LOCKROY (Joseph-Philippe Simon, dit)

LOCKROY (Joseph-Philippe Simon, dit) 1803-1891

Lockroy.jpg

 

Biographie

Fils du général Henri Simon qui lui interdit l’usage de son patronyme pour sa carrière artistique, Joseph-Philippe Simon débute en tant que comédien sous le pseudonyme de Lockroy au théâtre de l’Odéon puis passe au Vaudeville et à la Comédie-Française avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Auteur de nombreux vaudevilles, dont certains en collaboration avec Eugène Scribe, on lui doit également les livrets de Maria di Rohan de Gaetano Donizetti (avec Badon, 1843), Bonsoir M. Pantalon d’Albert Grisar (avec de Morvan, 1851), Les Dragons de Villars de Louis-Aimé Maillart (avec Eugène Cormon, 1856), La Reine Topaze (avec Léon Battu, 1856) et La Fée Carabosse de Victor Massé (avec Hippolyte Cogniard, 1859) et Suzanne d’Émile Paladilhe (avec Cormon, 1878).
Marié à la fille de l’écrivain révolutionnaire Marc-Antoine Jullien, Antoinette-Stéphanie, qui publiera elle-même deux ouvrages, Contes à mes nièces en 1868 et Les Fées de la famille en 1886, il est le père du journaliste et homme politique Édouard Lockroy.

Oeuvres

Théâtre