LACROIX (Jules)

LACROIX (Jules) 1809-1887

Lacroix.jpg

 

Biographie

Frère de Paul Lacroix, Jules commença à se faire connaitre dans les lettres par la publication d’un grand nombre de romans de mœurs, avant que de solides études classiques et un gout marqué pour les littératures anciennes ne le mènent à des travaux d’un ordre plus sérieux. En 1845, il a publié une traduction littérale en vers des Satires de Juvénal et de Perse, couronnée par l’Académie l’année suivante et, en 1848, la traduction des deux premiers livres des Odes d’Horace.
Au théâtre, il effectue sa première tentative sous l’égide de Dumas, avec le Testament de César, représentée au Théâtre-Français, le 10 novembre 1849, et Valéria, autre drame en cinq actes, en vers, en collaboration avec Auguste Maquet, où Mlle Rachel interprétait deux rôles ; une traduction littérale de l’Œdipe roi de Sophocle, représenté, en 1858, avec un grand soin de mise en scène, et qui a obtenu, en 1862, de l’Académie française, le grand prix de 10 000 francs. Ses traductions littérale en vers de Shakespeare, Macbeth et le Roi Lear, obtinrent un succès à l’Odéon.
Avec Maquet, il a également donné le libretto de l’opéra la Fronde (1853), musique de Louis Niedermeyer. On lui doit, en outre, un volume de poésies et un recueil de sonnets patriotiques intitulé L’Année infâme.

Oeuvres

Théâtre

  • 1849 : Le Testament de César
  • 1851 : Valéria avec Auguste Maquet
  • 1853 : La Fronde (opéra) avec Auguste Maquet
  • 1858 : Œdipe roi
  • 1859 : La Jeunesse de Louis XI
  • 1863 : Macbeth
  • 1868 : Le roi Lear