LAMBERT-THIBOUST (Pierre-Antoine-Auguste Thiboust, dit)

LAMBERT-THIBOUST (Pierre-Antoine-Auguste Thiboust, dit) 1827-1867

Lambert-Th.jpg

 

Biographie

Lambert-Thiboust choisit d’abord la carrière de comédien. Il remporte au Conservatoire de Paris, en 1848, un prix de tragédie, puis il joue quelque temps à l’Odéon.
Rapidement, il se tourne vers l’écriture, et fait jouer à l’Odéon dès 1848 sa première pièce, L’Hôtel Lambert, une comédie en un acte. En 1850, sa pièce en trois actes, L’Homme au petit manteau bleu, remporte un réel succès. Dès lors, seul ou associé avec différents collaborateurs, Alfred Delacour, Théodore Barrière, Clairville, Adrien Decourcelle, Henri de Kock, Paul Siraudin, Ernest Blum, Eugène Grangé, Frédéric Charles de Courcy, il signe, en moins de vingt ans, une centaine de pièces, comédies, vaudevilles et drames, dont une bonne part ont, en leur temps, connu le succès.

Oeuvres

Théâtre

  • 1848 : L’Hôtel Lambert
  • 1849 : Le Comte de Sainte-Hélène avec Charles Desnoyer et Eugène Nus
  • 1850 : L’Homme au manteau bleu ; Les Rubans d’Ivonne avec Henry de Kock ; Les Trois Dondon avec Alfred Delacour
  • 1851 : La Corde sensible avec Clairville et Ernest Jaime ; Le Diable avec Alfred Delacour
  • 1852 : La Perdrix rouge avec Adrien Decourcelle ; Les Néréides et les Cyclopes avec Clairville ; Les Souvenirs de jeunesse avec Alfred Delacour ; Les Variétés de 1852 avec Alfred Delacour et Adolphe Guénée ; Paris qui dort avec Alfred Delacour ; Un Monsieur qui ne veut pas s’en aller avec Clairville
  • 1853 : Diane de lys et de camélias ou la femme du monde légère, liée à un homme bilieux qui n’entend pas la plaisanterie avec Alfred Delacour ; L’amour, qué qu’c’est qu’ça ? avec Clairville et Alfred Delacour ; Les Enfers de Paris avec Roger de Beauvoir ; Les Filles de marbre avec Théodore Barrière ; Les Mystères de l’été avec Alfred Delacour ; Une Femme dans ma fontaine avec Théodore Barrière ; Une Femme qui se grise avec Alfred Delacour et Adolphe Guénée
  • 1854 : Histoire d’un sou avec Clairville ; Le Cabaret du Pot-cassé avec Clairville ; Les Oiseaux de la rue avec Alfred Delacour ; Les Rues de Paris avec Alfred Delacour et Eugène Grangé
  • 1855 : Le Quart de monde ou le danger d’une particulière pleine de malice pour un individu vraiment impressionnable avec Clairville ; Le Raisin avec Roger de Beauvoir ; Les Filles d’argile ; Minette avec Adolphe Jaime ; Un Bal d’auvergnats avec Alfred Delacour et Paul Siraudin ; Je dîne chez ma mère avec Adrien Decourcelle
  • 1856 : Avait pris femme, le sire de Framboisy avec Alfred Delacour ; Lanterne magique ! avec Clairville et Alfred Delacour ; Le Tueur de lions ; Les Enfants terribles avec Clairville ; Les Nèfles avec Eugène Grangé ; Madame Lovelace ; Madelon Lescaut ; Un Tyran domestique avec Adrien Decourcelle
  • 1857 : La Comète de Charles-Quint avec Clairville ;  La Veuve au camélia avec Alfred Delacour et Paul Siraudin ; Les Chants de Béranger avec Clairville ; Les Princesses de la rampe avec Léon Beauvallet ; Les Vaches landaises avec Alfred Delacour ; Une Maîtresse bien agréable avec Paul de Kock
  • 1858 : La Chasse aux biches avec Clairville ; Le Fils de la belle au bois dormant avec Adolphe Choler et Paul Siraudin ; Les Femmes qui pleurent avec Paul Siraudin
  • 1859 : L’Omelette du Niagara avec Alfred Delacour et Joseph Dormeuil ; La Fête des loups avec Eugène Grangé et Émile de Najac ; Le Capitaine Chérubin avec Dumanoir ; Les Chevaliers du pince-nez avec Paulin Deslandes et Eugène Grangé ; Rosalinde ou ne jouez pas avec l’amour avec Aurélien Scholl ; Tant va l’autruche à l’eau... avec Eugène Grangé
  • 1860 : La Fille du diable avec Clairville et Paul Siraudin ; La Petite Pologne avec Ernest Blum ; Le Guide de l’étranger dans Paris avec Eugène Grangé ; Le Passage Radziwill ou la journée aux parapluies avec Eugène Grangé et Paul Siraudin ; Le Passé de Nichette ; Les Mémoires de Mimi-Bamboche avec Eugène Grangé ; Réduction de Rédemption avec Alfred Delacour et Eugène Grangé
  • 1861 : « Ya-mein-herr » avec Clairville et Alfred Delacour ; Brouillés depuis Wagram avec Eugène Grangé ; La Beauté du diable avec Eugène Grangé ; La Mariée du mardi-gras avec Eugène Grangé ; Le Crétin de la montagne avec Eugène Cormon et Eugène Grangé ; Les Danses nationales de la France avec Clairville et Alfred Delacour
  • 1862 : Deux chiens de faïence avec Eugène Grangé ; La Demoiselle de Nanterre avec Eugène Grangé ; Le Café de la rue de la Lune avec Eugène Grangé et Jules Moinaux ; Le Chalet de « la Méduse » ; Les Fous ou la vie à outrance avec Clairville et Alfred Delacour ; Les Ivresses ou la chanson de l’amour avec Théodore Barrière ; Les Poseurs avec Jules Duval ; Un Jeune homme qui a tant souffert ! avec Eugène Grangé ; Un Mari dans du coton ; Une Corneille qui abat des noix avec Théodore Barrière
  • 1863 : Jean Torgnole avec Eugène Grangé ; L’Infortunée Caroline avec Théodore Barrière ; L’Oiseau fait son nid avec Clairville et Eugène Grangé ; Le Secret de miss Aurore avec Charles Bernard-Derosne ; Les Diables roses avec Eugène Grangé ; Les Mousquetaires du carnaval avec Eugène Grangé
  • 1864 : Aux Crochets d’un gendre avec Théodore Barrière ; L’Homme n’est pas parfait 
  • 1865 : La Marieuse avec Charles de Courcy ; La Voleuse d’enfants avec Eugène Grangé ; Le Supplice d’un homme avec Eugène Grangé ; Les Jocrisses de l’amour avec Théodore Barrière ; Un Clou dans la serrure avec Eugène Grangé
  • 1866 : La Bergère d’Ivry avec Eugène Grangé ; La Consigne est de ronfler avec Eugène Grangé ; La Dent de sagesse avec Eugène Grangé ; Le Chic avec Théodore Barrière ; Le Pays des chansonnettes avec Eugène Grangé ; Les Amours de Paris avec Adolphe d’Ennery
  • 1867 : La Puce à l’oreille avec Paul Siraudin