LE ROY DE BACRE (Alexandre-Jacques Le Roy, dit Alexandre-Joseph)

LE ROY DE BACRE (Alexandre-Jacques Le Roy, dit Alexandre-Joseph) 1764-1837

Dramaturge.jpg

 

Biographie

Alexandre Le Roy fait d’abord une carrière dans l’armée comme officier avant de se consacrer au théâtre. Il entre à l’École Militaire puis sert comme sous-lieutenant dans le régiment de Vintimille lors des campagnes de 1792-1793 puis aide-de-camp de Dumouriez qu’il suit lors de sa fuite en Autriche. Il passe alors au service de l’Autriche avant de rentrer en France où il est réincorporé dans le régiment du prince régnant d’Isenbourg et en devient son aide-de-camp.
Il sert ensuite dans les armées napoléoniennes dès 1806 et participe aux dernières campagnes comme capitaine-adjoint à l’état-major général de l’Armée du Nord à partir de 1809. Le 10 août de la même année, il épouse Mériam Félicie Dalpuget qui deviendra également auteur dramatique sous le nom de Mme L. R. de Bacre. Il est admis à la retraite le 18 août 1813.
Ses œuvres ont été représentées sur les plus grandes scènes du XIXe siècle : Théâtre de la Porte-Saint-Martin, Théâtre de la Gaîté, Théâtre du Vaudeville, etc.

Oeuvres

Théâtre

  • 1791 : Geneviève de Brabant (opéra)
  • 1795 : Le Passage du Waal ou les Amants républicains (opéra-comique)
  • 1801 : La Femme romanesque
  • 1806 : Caroline et Dorville ou la bataille des dunes
  • 1816 : Malhek-Adhel avec Michel-Nicolas Balisson de Rougemont
  • 1820 : Monsieur David avec Alexandre Martin
  • 1821 : Isabelle de Levanzo ou la fille écuyer avec René Perin
  • 1822 : Le Protégé de tout le monde avec Aimé Desprez et Joseph-François-Nicolas Dusaulchoy de Bergemont
  • 1824 : Les Hussards ou le maréchal des logis piémontais avec Louis Ponet
  • 1825 : Le Vieillard ou la révélation avec Jean Gérard Henri Franconi
  • 1826 : La Famille Girard ou les prisonniers français avec Armand Séville et Louis Ponet ; Joseph II ou l’inconnu au cabaret avec Félix-Auguste Duvert et W. Lafontaine
  • 1828 : La Prison de village avec Frédéric de Courcy
  • 1829 : Le Panier d’argenterie avec Naigeon
  • 1833 : Le Fils naturel ou l’insulte avec Jean-Pierre Lesguillon