LEMAÎTRE (Antoine Louis Prosper, dit Frédérick)

LEMAÎTRE (Antoine Louis Prosper, dit Frédérick) 1800-1876

Lemaitre F.jpg

 

Biographie

Frédérick Lemaître passe son enfance au Havre où son père est architecte. À la mort de son père, il monte à Paris où il vit de petits travaux. Attiré par le théâtre, il s’inscrit au conservatoire.
Lemaître, après des études au Conservatoire, se choisit le prénom de scène « Frédérick ». Refusé dans un premier temps à l’Odéon, il signe un engagement aux Variétés-Amusantes pour une pièce à trois acteurs, Pyrame et Thisbé. Il y jouait le rôle du lion. Puis il commence véritablement sa carrière d’acteur sur le Boulevard du crime dans des mélodrames. Il crée notamment le personnage inspiré du bandit Robert Macaire dans L’Auberge des Adrets.
Victor Hugo, qui voit en lui l’acteur de génie, le distribue également dans des rôles de jeunes premiers sensibles, Ruy Blas ou le jeune Gennaro dans Lucrèce Borgia. Il crée aussi le rôle de Kean d’Alexandre Dumas et fait découvrir au public français Hamlet de William Shakespeare. Victor Hugo tenta en vain de le faire admettre à la Comédie-Française qui le refusa. Il dit de lui : « Les autres acteurs, ses prédécesseurs, ont représenté [...] les héros, les dieux ; lui, grâce à l’époque où il est né, il a été le peuple. [...] Étant le peuple, il a été le drame, [...] il a été la tragédie et il a été aussi la comédie. [...] Frédérick Lemaître avait ce double don ; c’est pourquoi il a été [...] le comédien suprême. »
Lorsque la popularité du drame romantique commença à décroître, il entra au Boulevard où il connut un succès durable, ce qui lui valut le surnom de « Talma des boulevards ».
Marié en 1826 avec l’actrice Sophie Halligner (belle-sœur du musicien Ernest Boulanger), il eut quatre enfants. Durant treize ans, il fut l’amant de Clarisse Midroy.
Son fils Charles Lemaître, comédien lui aussi, mourut en se défenestrant dans un accès de démence due à une forte fièvre.
Il joue jusqu’en 1875 ; un cancer de la gorge le force à quitter les planches.

Oeuvres

Théâtre

  • 1826 : Le Prisonnier amateur avec Armand d’Artois, Alexis Decomberousse et Ferdinand Laloue ; Le Vieil artiste ou la séduction avec Alphonse de Chavanges, Alexis Decomberousse et Auguste Maillard
  • 1829 : Le Chasseur noir avec Benjamin Antier, Théodore Nézel et Armand Joseph Overnay
  • 1835 : Robert Macaire avec Benjamin Antier et Saint-Amand
  • 1873 : La Tabatière avec Théodore Maillard