BARON (Michel)

BARON (Michel) 1653-1729

 

Biographie

Fils de comédiens, il fut surnommé le « Roscius » de son siècle. Il débute à l’âge de douze ans dans la troupe des petits comédiens du Dauphin, puis parcourt quelque temps la province avant de revenir à Paris en 1670, pour s’engager dans la troupe de Molière. Il s’y fait remarquer dans le rôle de l’Amour dans Psyché en 1671. À la mort de Molière, en février 1673, il passe dans la troupe rivale de l’Hôtel de Bourgogne avec laquelle il crée les rôles d’Achille dans Iphigénie (1674), puis d’Hippolyte dans Phèdre (1677) de Racine ; il crée aussi probablement le rôle-titre de Suréna, la dernière tragédie de Corneille (1674).
Il épouse en 1675 sa partenaire de scène, Charlotte Lenoir de la Thorillière dite Mlle Baron (1661-1730), fille du comédien La Thorillière de la troupe de Molière. Leur fils, Étienne-Michel dit Baron fils (1676-1711), perpétuera la tradition.
Il quitte le théâtre à 39 ans seulement, en 1691, puis reparaît sur scène à l’âge de 67 ans, en 1720. Jouant autant la comédie que la tragédie, avant de triompher.

Il a composé lui-même quelques comédies, la plus connue étant L’Homme à bonnes fortunes dont on a dit qu’il en était non seulement l’acteur et l’auteur principal, mais aussi le héros. Il a aussi traduit L’Andrienne de Térence

Oeuvres

Théâtre