BERTOL-GRAIVIL (Eugène)


BERTOL-GRAIVIL (Eugène) 1857-1910

Bertol-Graivil.jpg

 

Biographie

Employé à la Préfecture de la Seine, puis percepteur, il a débuté dans le journalisme en fondant, avec Victor Souchon, le Progrès Artistique, organe syndical pour la défense des intérêts des artistes musiciens instrumentistes ; puis collaboré à un grand nombre de journaux littéraires et politiques. Il a débuté au théâtre par la Rédemption d’Istar, drame lyrique, musique de Charles de Sivry. On lui doit beaucoup de pièces pour le théâtre, comédies, opérettes et revues : le Crime (1883), drame en cinq actes ; l’Assiette au beurre (1886), en cinq actes ; l’Ecole des gendres (1897), en quatre actes ; etc., et un grand nombre de pièces en un acte. Il a publié plusieurs volumes : Gambetta ; souvenirs (1883) ; les Voyages présidentiels illustrés (1889-1890) ; le Livre d’or des fêtes franco-russes (1894) ; des romans, etc., et quantité de monologues, saynètes, etc. Il fut syndic de la Presse républicaine, rédacteur à l’Écho de Paris, chevalier (3 août 1890) puis officier (1er août 1901) de la Légion d’honneur, et officier de l’Instruction publique.

Oeuvres

Théâtre

  • 1879 : La Rédemption d’Istar (drame lyrique)
  • 1881 : Par procuration ; Marcel
  • 1882 : Deux Orages ! ; Le Crime
  • 1884 : Maître et valets ; Aveugle par amour (opérette)
  • 1885 : L’Assiette au beurre avec Henri Buguet
  • 1894 : Le Sabre enchanté (opéra-comique) ; Kiki avec Hippolyte Raymond et Marc Sonal ; Fausse manœuvre avec Marc Sonal
  • 1896 : Le Vieux sorcier ou les femmes salées (opéra-comique) avec Gabriel de Lurieu
  • 1897 : Honneur pour honneur ; Trop de fleurs ; L’École des gendres
  • 1898 : Crise ministérielle
  • 1902 : Paragraphe III
  • 1904 : Un Vieux Parisien ; Le Coup du téléphone avec Marc Sonal