BARRÉ (Pierre-Yves)

BARRÉ (Pierre-Yves) 1749-1832

Dramaturge.jpg

 

Biographie

Il est d’abord avocat au Parlement, puis greffier à Pau. Neveu du chansonnier Pierre Laujon, il s’oriente vers le théâtre. De concert avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis, il fonde en 1792 le théâtre du Vaudeville, alors rue de Chartres-Saint-Honoré. Bonaparte est alors « mécontent de son parterre à cause des allusions anti-républicaines qu’il y fait tous les soirs ». En 1796, Barré, qui a déjà participé auparavant à la société chantante de la Dominicale, est à l’origine de la création de la société chantante des dîners du Vaudeville, qui existe jusqu’en 1802. Elle va compter parmi ses membres Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée, de Piis, Pierre Laujon, Emmanuel Dupaty, Joseph-Alexandre de Ségur, Armand Gouffé. En 1805, Barré est mandé à Boulogne-sur-Mer pour distraire les officiers de l’armée du débarquement en Angleterre.
Directeur du théâtre du Vaudeville jusqu’en 1815, il est remplacé par Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers. Barré à enrichi d’un grand nombre de vaudevilles le répertoire de ce théâtre. Il a aussi composé de joyeuses chansons.

Oeuvres

Théâtre

  • 1776 : La Bonne femme ou le phénix avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis, Jean-Baptiste-Denis Desprès et Louis-Pierre-Pantaléon Resnier
  • 1777 : L’Opéra de province avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis, Jean-Baptiste-Denis Desprès et Louis-Pierre-Pantaléon Resnier
  • 1780 : Cassandre oculiste ou l’oculiste dupe de son art avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; Aristote amoureux ou le philosophe bridé (opéra-comique) avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; Les Vendangeurs ou les deux baillis avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; Cassandre astrologue ou le préjugé de la sympathie avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis
  • 1781 : Étrennes de Mercure ou le bonnet magique (opéra-comique) avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; La Matinée et la veillée villageoises ou le sabot perdu avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; Le Printemps avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; Les Deux porteurs de chaise avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; Les Amours d’été avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis
  • 1782 : Le Gâteau à deux fèves avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; Le Mariage in extremis avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; L’Oiseau perdu et retrouvé ou la coupe des foins (opéra-comique) avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis
  • 1783 : Les Voyages de Rosine (opéra-comique) avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis ; Les Quatre coins (opéra-comique) avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis
  • 1784 : Léandre-Candide ou les reconnaissances avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis et Jean-René Rosières ; Les Docteurs modernes avec Jean-Baptiste Radet
  • 1787 : Renaud d’Ast avec Jean-Baptiste Radet
  • 1788 : Candide marié ou il faut cultiver son jardin avec Jean-Baptiste Radet
  • 1792 : Arlequin afficheur avec Desfontaines-Lavallée ; Le Projet manqué ou Arlequin taquin avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Arlequin Cruello avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1793 : La Chaste Suzanne avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Colombine mannequin avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; L’Union villageoise avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis et Desfontaines-Lavallée ; L’Heureuse décade avec François-Pierre-Auguste Léger et Jean-René Rosières ; Favart aux Champs-Élysées avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1794 : Le Sourd guéri ou les tu et les vous avec François-Pierre-Auguste Léger
  • 1795 : Abuzar ou la famille extravagante avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; La Danse interrompue avec Maurice Ourry
  • 1796 : Le Mur mitoyen ou le divorce manqué avec Bourgueil ;
  • 1797 : Le Mariage de Scarron avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Le Pari avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée, Jean-Baptiste-Denis Desprès et Jacques-Marie Deschamps
  • 1798 : Voltaire ou la journée de Ferney avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Hommage du petit Vaudeville au grand Racine avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis, André-François de Coupigny, Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Jean-Jacques Rousseau dans son ermitage ou la vallée de Montmorency avec Pierre-Antoine-Augustin de Piis, Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1799 : Monet directeur de l’Opéra-comique avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; La Girouette de Saint-Cloud avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Emmanuel Dupaty
  • 1800 : Monsieur Guillaume ou le voyageur inconnu avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Bourgueil ; Gessner avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Bourgueil ; La Récréation du monde avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1801 : Enfin nous y voilà avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; La Tragédie au Vaudeville avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1802 : Le Peintre français à Londres avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Bourgueil ; Chapelain ou la ligue des auteurs contre Boileau avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1803 : Duguay-Trouin, prisonnier à Plymouth avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Saint-Félix ; Cassandre-Agamemnon et Colombine-Cassandre avec Desfontaines-Lavallée et Armand Gouffé
  • 1804 : La Tapisserie de la reine Mathilde avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Bertrand Duguesclin et sa sœur avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1805 : Sophie Arnould avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Le Vaudeville au camp de Boulogne avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Les Écriteaux ou René le sage à la foire Saint-Germain avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1806 : Les Deux n’en font qu’un avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Omazette ou Jozet en Champagne avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Michel Dieulafoy ; Le Rêve ou la colonne de Rosback avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1807 : Le Château et la chaumière ou les arts et la reconnaissance avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Le Mai des jeunes filles ou un passage de militaires avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; L’Île de la Mégalantropogénésie ou les savants de naissance avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Michel Dieulafoy ; L’Hôtel de la Paix, rue de la Victoire, à Paris avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Michel Dieulafoy
  • 1809 : Le Peintre français en Espagne ou le dernier soupir de l’Inquisition avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Le Procès du Fandango ou la Fandangomanie avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Lantara ou le peintre au cabaret avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Louis Picard
  • 1810 : Monsieur Durelief ou petite revue des embellissements de Paris avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Les Deux lions avec Jean-Baptiste Radet, Desfontaines-Lavallée et Louis-Benoît Picard
  • 1811 : La Nouvelle télégraphique avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Les Deux Edmon avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Laujon de retour à l’ancien caveau avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Les Amazones et les Scythes ou sauter le fossé avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1812 : Les Limites avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée ; Gaspard l’avisé avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1813 : Le Billet trouvé avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1814 : Un petit voyage du Vaudeville avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée
  • 1815 : Les Trois Saphos lyonnaises ou une cour d’amour avec Jean-Baptiste Radet et Desfontaines-Lavallée