BAOUR-LORMIAN (Pierre-Marie-François)

BAOUR-LORMIAN (Pierre-Marie-François) 1770-1854

Baour-Lormian.jpg

 

Biographie

Pierre Baour-Lormian est élève du collège de l’Esquile à Toulouse.
Il publie d’abord des satires, puis des traductions (1795) en vers de La Jérusalem délivrée (de Torquato Tasso, dit Le Tasse, 1581) et des poésies d’Ossian. Il fait représenter avec succès la tragédie d’Omasis ou Joseph en Égypte et donne des opéras : Jérusalem délivrée, Aminte, Alexandre à Babylone. Il s’exerce dans tous les genres littéraires, même dans l’Épopée (l’Atlantide, 1812). En 1819, il refond sa traduction du Tasse qui est restée son œuvre principale. Dans ses dernières années, devenu aveugle, il met en vers le poème de Job.
Il est élu membre de l’Académie française le 29 mars 1815.
Il est cependant plus connu du grand public pour son distique :

Le Brun de gloire se nourrit
Aussi voyez comme il maigrit

qui s’attira de l’intéressé la réponse immédiate :

Sottise entretient l’embonpoint
Aussi Baour ne maigrit point
.

Oeuvres

Théâtre

  • 1806 : Omasis ou Joseph en Égypte
  • 1807 : L’Inauguration du temple de la Victoire
  • 1811 : Mahomet II
  • 1812 : Jérusalem délivrée (opéra)
  • 1813 : L’Aminte
  • 1814 : L’Oriflamme (opéra) avec Charles-Guillaume Étienne ; Alexandre à Babylone (opéra)