BRÉSIL (Jules-Henri)

BRÉSIL (Jules-Henri) 1818-1899

Bresil.jpg

 

Biographie

Élève de Provost au Conservatoire, il débute à La Gaîté. Il se fait connaître en Belgique et à La Nouvelle-Orléans avant de revenir en France en 1858 où nombre de ses pièces sont représentées sur les théâtres les plus célèbres (Ambigu-Comique, Ambigu, Théâtre-Lyrique, Bouffes-Parisiens etc.). En parallèle, il est acteur dans diverses pièces comme Mauprat de George Sand (Odéon-Théâtre de l’Europe, 28 novembre 1853), La moresque de Gabriel Hugelmann (Théâtre de la Porte Saint-Martin, 12 février 1858), La dame de Monsoreau d’Alexandre Dumas (Théâtre de l’Ambigu, 19 novembre 1860), Mathilde ou Les mémoires d’une jeune femme de Félix Pyat et Eugène Sue (Théâtre de la Porte Saint-Martin, 1868), Lucrèce Borgia de Victor Hugo (Théâtre de la Porte-Saint-Martin, 2 mars 1870).
Il est le librettiste des opéras Si j’étais roi (1852) (musique d’Adolphe Adam) et Le tribut de Zamora (1881) (musique de Charles Gounod) d’Adolphe d’Ennery.
Le 20 juin 1848, il épouse la chanteuse Lucile Henriette Mondutaigny.

Oeuvres

Théâtre

  • 1839 : Une mauvaise plaisanterie avec Adolphe Guénée,
  • 1842 : La Dernière heure d’un condamné (monologue)
  • 1845 : Constant-la-Girouette avec Eugène Grangé
  • 1852 : Si j’étais roi ! (opéra-comique) avec Adolphe d’Ennery
  • 1853 : Les Œuvres du démon
  • 1856 : Vénus au moulin d’Ampiphros ; La Parade (opérette)
  • 1857 : Les Orphelines de la charité, avec Adolphe d’Ennery
  • 1859 : Le Martyre du cœur, avec Victor Séjour
  • 1860 : Quittons Nuremberg (opérette) ; L’Escamoteur avec Adolphe d’Ennery
  • 1861 : Silvio-Silvia (opéra-comique)
  • 1876 : La Mandragore (drame lyrique)
  • 1880 : Diana
  • 1881 : le Tribut de Zamora (opéra) avec Adolphe d’Ennery
  • 1888 : L’Escadron volant de la reine (opéra-comique) avec Adolphe d’Ennery
  • Les Orléanais (drame lyrique)