BURANI (Urbain Roucoux, dit Paul)


BURANI (Urbain Roucoux, dit Paul) 1845-1901

Burani.jpg

 

Biographie

Entré d’abord dans l’enregistrement, il fait une brève carrière d’acteur au Théâtre de Belleville et en province, puis dirige le journal Le Café-Concert. Il commence à composer des chansons, qu’il publie sous le nom de Burani, anagramme de son prénom Urbain. Plusieurs d’entre elles deviennent populaires : L’Assiette au beurre, La Bachelière du quartier latin, Les Pompiers de Nanterre, Le Sire de Fisch Ton Kan. Il fonde un journal satirique illustré, La Caline, et organise des représentations théâtrales pendant le siège de Paris en 1870.
Pendant la Commune de Paris de 1871, dont il est un ardent partisan, il crée la Fédération artistique (des artistes dramatiques, lyriques...) qui va organiser des concerts de soutien à la Commune.
Après quelques années passées en Belgique, il revient en France et crée La Chanson illustrée. Il y fait paraître des chansons satiriques qui lui valent trois mois de prison en 1874. Il devient ensuite chroniqueur, échotier et critique dramatique à L’Événement, à L’Estafette et au Gil Blas. À partir de 1877, il écrit, seul ou en collaboration, des comédies et des vaudevilles tels que Le Cabinet Piperlin, La Goguette, Le Droit du seigneur, qui connaissent un certain succès. L’action de sa comédie-vaudeville La Goguette se déroule pour une large part dans le cadre d’une goguette. Il écrit aussi des livrets d’opéras-comiques tels que François les bas-bleus et La Fauvette du Temple dont la musique est d’André Messager. Il publie dans les dernières années du siècle plusieurs recueils de contes et un roman. Souffrant d’une grave maladie, il se retire à la Maison Dubois, où il meurt à l’âge de 56 ans.

Oeuvres

Théâtre

  • 1877 : La Goguette avec Hippolyte Raymond ; Les Boniments de l’année avec William Busnach
  • 1878 : Le Cabinet Piperlin avec Hippolyte Raymond ; Le Droit du seigneur (opéra-comique) avec Maxime Boucheron
  • 1879 : Babel-revue avec Édouard Philippe ; Monsieur ? avec Paul-Armand Silvestre ; Le Billet de logement (opéra-comique) avec Maxime Boucheron
  • 1880 : La Cantinière avec Félix Ribeyre
  • 1881 : La Reine des Halles avec Alfred Delacour ; Madame Grégoire avec Maurice Ordonneau ; Tant mieux pour elle avec Henry Buguet et E. Brault
  • 1882 : La mille et deuxième nuit (opéra-bouffe) avec Richard Lesclide ; Le Téléphone avec Hippolyte Raymond ; La Barbière improvisee (opéra-comique) avec Jules Montini ; Le Réveil de Vénus avec Maurice Ordonneau et Henri Cermoise
  • 1883 : François les bas-bleus (opéra-comique) avec Ernest Dubreuil et Eugène Humbert ; Fanfreluche (opéra-comique) avec Gaston Hirsch et Saint-Arroman
  • 1885 : Le Mariage au tambour (opéra-comique) ; Mon oncle ! avec Maurice Ordonneau ; La Fauvette du Temple (opéra-comique) avec Eugène Humbert
  • 1887 : Rigobert avec Ernest Grenet-Dancourt ; Le Bourgeois de Calais (opéra-comique) avec Ernest Dubreuil ; Le Roi malgré lui (opéra-comique) avec Émile de Najac
  • 1888 : Le Puits qui parle (opéra-comique) avec Alexandre Beaumont ; La Belle Sophie (opéra-bouffe) avec Eugène Adenis
  • 1889 : Le Prince Soleil avec Hippolyte Raymond
  • 1894 : L’Élève du Conservatoire (vaudeville-opérette) avec Henri Kéroul
  • 1896 : Rivoli (opéra-comique)
  • 1897 : Les 28 Jours de Champignolette (opérette)