MERLE (Jean-Toussaint)

MERLE (Jean-Toussaint) 1785-1852

Merle.jpg

 

Biographie

Merle fit de bonnes études à l’école centrale du département de l’Hérault, avant d’arriver à Paris en 1803. D’abord employé au ministère de l’intérieur, il a quitté ensuite cette place pour le service militaire, et n’est revenu à Paris que vers la fin de 1808. Il débuta alors dans les lettres. Son caractère aimable et son esprit facile lui firent une réputation d’indolence qui semble peu d’accord avec l’activité de sa vie littéraire. Il a mis son nom à plus de cent vingt pièces de théâtre, faites presque toutes en collaboration.
Tour à tour attaché à divers journaux, il a écrit de nombreux articles dans le Mercure de France, la Gazette de France, Le Diable boiteux, le Nain jaune, etc. Il a rédigé longtemps le feuilleton dramatique de la Quotidienne. Critique spirituel, écrivain agréable, il fut de ceux que goûtaient leurs contemporains et dont le nom même tend à disparaître avec l’à-propos de leurs œuvres.
Directeur du théâtre de la Porte-Saint-Martin de 1822 à 1826, il a fait représenter aux théâtres du Vaudeville, des Variétés, et des boulevards beaucoup de pièces dont quelques-unes ont obtenu du succès. Il épousa la célèbre actrice Marie Dorval, veuve d’Allan-Dorval. Ayant accompagné le maréchal de Bourmont comme secrétaire et historiographe, il eut l’occasion de rédiger des Anecdotes historiques et politiques pour servir à l’histoire de la conquête d’Alger, 1831.

Œuvres

Théâtre