MAUREY (né Marx Rapoport, Max)

MAUREY (né Marx Rapoport, Max) 1866-1947

Maurey.jpg

 

Biographie

Il est ingénieur de formation, diplômé de l’École des mines et de l’École centrale des arts et manufactures. En 1897, il devient directeur du théâtre du Grand-Guignol (il écrit notamment pour ce théâtre L’Atroce Volupté, en collaboration avec Georges Neveux).
Par un décret présidentiel en date du 1er décembre 1901, Marx Rapoport devient officiellement Max Maurey, nom sous lequel il était depuis longtemps connu.
En 1914, il devient directeur du Théâtre des Variétés et le restera jusqu’à sa mort. Le 9 octobre 1928, Topaze de Marcel Pagnol est créée au théâtre des Variétés (avec dans les rôles principaux, André Lefaur, Pauley, Pierre Larquey et Marcel Vallée) et remporte un grand succès. En 1935, il est témoin lors du mariage de Sacha Guitry et Jacqueline Delubac.
Maurey ayant été déchu de sa nationalité française par le maréchal Pétain le 16 juin 1941, ses biens à Paris et à Grasse sont mis sous séquestre en août suivant. Après avoir déposé un recours contre ces mesures, il obtient leur rapport (leur retrait) au début de l’année 1942.

Oeuvres

Théâtre

  • 1897 : Les Cigarettes
  • 1898 : Néron (ballet pantomime) avec Augustin Thierry
  • 1899 : Les Petits trottins (opérette) avec Jimbu
  • 1900 : Rosalie
  • 1901 : La Recommandation
  • 1902 : L’Aventure ; La Fiole
  • 1904 : Asile de nuit
  • 1905 : Monsieur Lambert, marchand de tableaux ; Pochard ; Un Homme à femmes avec Xavier Roux
  • 1906 : Depuis six mois ; La Savelli
  • 1908 : Le Chauffeur
  • 1909 : Le Pharmacien ; Le Stradivarius
  • 1910 : La Délaissée
  • 1911 : David Copperfield ; Le Billet de faveur
  • 1919 : L’Atroce volupté avec Georges Neveux ; Monsieur Bixiou avec Robert Chauvelot
  • 1920 : Le Faiseur de monstres avec Pol d’Estoc et Charles Hellem
  • 1921 : Le Beau rôle avec Henri Duvernois
  • 1923 : Pour tuer le temps
  • 1925 : L’Éternel printemps avec Henri Duvernois
  • 1927 : Le Bonheur retrouvé ; Le Dernier décret-loi ; Le Navire aveugle ; Les Douze douzièmes de 1927
  • 1929 : Au grand jour
  • 1930 : Un Ami d’Argentine avec Tristan Bernard