MERVILLE (Pierre-François Camus, dit)

MERVILLE (Pierre-François Camus, dit) 1781-1853

Dramaturge.jpg

 

Biographie

Pierre-François Camus avait pris comme pseudonyme le nom de famille de sa mère, Villemer, qu’il transforma en Merville. C’est sous ce nom de plume qu’il débuta au théâtre. On lui doit quelque trente-cinq pièces de théâtre qu’il signa seul ou en collaboration et qui furent jouées sur les plus grandes scènes parisiennes (Opéra-Comique, Ambigu-Comique, Second Théâtre-Français, Théâtre de Madame, Favart, Odéon, Porte-Saint-Martin, etc.) et eurent toutes de très honorables succès. Parmi celles-ci, signalons La Famille Glinet, ou les premiers temps de la ligue qui fit, à cette époque, beaucoup de bruit, car on soupçonna que le roi Louis XVIII y avait étroitement collaboré. Cette pièce est une comédie en 5 actes qui fut représentée, pour la première fois, sur le Théâtre Favart par les comédiens de l’Odéon, le 18 juillet 1818.
Merville a également écrit trois romans : Le Vagabond, histoire contemporaine en 4 volumes (ce roman est l’exagération des misères du peuple), Le Baron de l’Empire en 5 volumes (ce roman retrace l’histoire de Charette et quelques particularités des guerres de Vendée et du destin de Jacquot), et Saphorine, ou l’aventurière du Faubourg Saint-Antoine en 2 volumes.
La première œuvre de Merville à avoir été éditée est datée de 1814. Il s’agit de Lequel des deux ? ou la Lettre équivoque, comédie en 1 acte, en prose. Elle a également été la première à être jouée sur scène, à Paris, en 1814, sur la scène du Théâtre de l’Odéon.
La dernière édition d’une œuvre de Merville est datée de 1881. Il s’agit de En revenant de Pontoise. Les Oubliettes de P.-F. Camus dit Merville, réédition annotée. Recherches sur l’origine du dicton, opinions de divers auteurs, recueillies, commentées et publiées par Henri Le Charpentier.

Oeuvres

Théâtre

  • 1814 : Lequel des deux ? ou la lettre équivoque
  • 1817 : Jean-Bart à Versailles avec Alexandre-Marie Maréchalle ; Les Deux Anglais
  • 1818 : La Famille Glinet ou les premiers temps de la ligue
  • 1820 : L’Homme poli ou la fausse bienveillance
  • 1822 : Les Quatre Âges
  • 1826 : Les Comptes de tutelle avec Jean-François Bayard
  • 1827 : La Première Affaire
  • 1828 : Le Contrariant ; L’Écrivain publics avec Gustave Drouineau)
  • 1829 : La Maîtresse avec Hippolyte Leroux et Alexis Decomberousse
  • 1830 : Le Félon avec Mlle Maucs
  • 1831 : Le Jeune Prince ou la Constitution de *** ; Favras, épisode de 1789 avec Thomas Sauvage
  • 1832 : Le Savetier de Toulouse avec Francis Cornu ; Sophie ou le mauvais ménage avec Francis Cornu ; À 21 ans ou l’agonie de Schönbrünn avec Francis Cornu ; Tom-Rick ou le Babouin avec Francis Cornu] et Armand d’Artois
  • 1833 : Louis XIII ou la conspiration de Cinq-Mars avec Pierre Tournemine
  • 1834 : Le Septuagénaire ou les deux naissances avec Gustave Albitte ; Le Juif errant avec Juilien de Mallian
  • 1835 : La Grande Duchesse (drame lyrique) avec Mélesville