CUVELIER (Jean-Guillaume-Antoine)

CUVELIER (Jean-Guillaume-Antoine) 1766-1824

Cuvelier.jpg

 

Biographie

Il suivit d’abord la carrière militaire, puis se consacra au théâtre et fut le rival de René-Charles Guilbert de Pixérécourt. Il donna, de 1793 à 1824, un nombre prodigieux de mélodrames, de drames, de pantomimes, etc., dont plusieurs eurent un grand succès : ce nombre ne s’élève pas à moins de 110. On remarque entre autres la Fille sauvage, la Main de Fer, la Fille mendiante, Jean Sbogar, les Machabées, la Mort de Kleber.

Oeuvres

Théâtre

  • 1793 : La Fête de l’Être Suprême ; Le Codicille ou les deux héritiers
  • 1794 : Le Menuisier de Vierzon ; Les Royalistes de la Vendée ou les époux républicains 
  • 1795 : Le génie Asouf ou les Deux coffrets ; Les Akanças
  • 1796 : La Fille hermite (opéra) ; Le Phénix ou l’Île des vieilles ; Les Faux monnayeurs ou la vengeance ; Les Tentations ou tous les diables
  • 1797 : C’est le diable ou la bohémienne ; L’Enlèvement ou la caverne dans les Pyrénées ; La Mort de Turenne avec Jean-Nicolas Bouilly ; La Naissance de la pantomime avec Jean-Baptiste-Augustin Hapdé ; Les Quiproquo nocturnes (opéra bouffon)
  • 1798 : Frédégilde ou le démon familier avec Jean-Baptiste-Augustin Hapdé ; L’Anniversaire ou la fête de la souveraineté (scène lyrique) avec J. Mittié ; L’Héroïne suisse ou amour et courage avec Jean-Baptiste-Augustin Hapdé ; La fille Hussard ou le sergent suédois ; Le Petit Poucet ou l’orphelin de la forêt avec Jean-Baptiste-Augustin Hapdé
  • 1799 : L’Empire de la folie ou la mort et l’apothéose de Don Quichotte ; Le Damoisel et la bergerette ou la femme vindicative ; Le Tombeau de Turenne ou l’armée du Rhin à Saspach avec Jean-Nicolas Bouilly et Hector Chaussier
  • 1800 : Les Chevaux savants ou les arabes à Marseille ; Les Hommes de la nature et les hommes policés ; Les Miquelets ou le repaire des Pyrénées
  • 1801 : Le Chevalier de la table ronde ou Roger et Naïda ; Le Chevalier noir ou le dévouement de l’amitié ; Les Hommes de la nature et les hommes policés
  • 1802 : La Mort de Turenne avec Jean-Nicolas Bouilly ; Le Chat botté ou les 24 heures d’Arlequin (opéra pantomime) ; Le Tribunal invisible ou le fils criminel ; Les Hommes et les femmes
  • 1803 : Ardres sauvée ou les Rambures avec Pierre Villiers ; A-t-il deux femmes ? ou les corsaires barbaresques avec Jean-Martin Barouillet ; Jeanne d’Arc ou la pucelle d’Orléans ; Kallick-Fergus ou les génies des îles Hébrides ; L’Enfant prodigue ; L’Officier cosaque avec Jean-Martin Barouillet
  • 1804 : Le Nain jaune ou la fée du désert avec André-Jacques Coffin-Rony ; Tête d’airain ou le prince à deux faces 
  • 1805 : Herman et Sophie ou le carnaval bavarois ; Le Gnôme ou Arlequin tigre et bienfaisant
  • 1806 : Dago ou les mendiants d’Espagne ; L’Enchanteur Morto-Vivo
  • 1807 : La Lanterne de Diogène
  • 1808 : Barberousse le Balafré ou les Valaques avec Henri Franconi ; Cavalo-Dios ou le cheval génie bienfaisant avec Henri Franconi ; Fra Diavolo ou le frère diable, chef de bandits dans les Alpes avec Henri Franconi ; La Bataille d’Aboukir ou les Arabes du désert avec Jean-Baptiste-Augustin Hapdé ; Les Français en Pologne
  • 1809 : La Belle espagnole ou l’entrée triomphale des français à Madrid ; La Fille mendiante avec Corse ; Le Maréchal de Turenne ou le combat de Saspach ; Valther le cruel ou la Geôlière de Mergentheim
  • 1810 : Diogène ; Gérard de Nevers et la belle Euriant avec Henri Franconi ; Hilberge l’amazone ou les Monténégrins avec E. F. Varez ; La Famille savoyarde ou les jeux de la fortune ; La Fille hussard ou le jeune sergent ; La Main de fer ou l’épouse criminelle ; Le Faux ami avec Jean-Martin Barouillet ; Martial et Angélique ou le témoin irrécusable
  • 1811 : Don Quichotte et Sancho Pança avec Henri Franconi ; L’Asile du silence ou gloire et sagesse ; L’Enfant d’Hercule ou les deux temples ; L’Entrée des chevaliers français dans Sérica ; La Petite Nichon ou la petite paysanne de la Moselle ; Le Jugement suprême ou l’innocence sauvée avec Henri Franconi ; Le Sergent suédois ou la discipline militaire ; Stanislas Lesczinski ou le siège de Dantzick avec Eugène Cantiran de Boirie
  • 1812 : L’Enfant prodigue ou les délices et les dangers de Memphis avec Jean-Baptiste-Augustin Hapdé ; La Femme magnanime ou le siège de La Rochelle ; La Fille sauvage ou l’inconnu des Ardennes ; Le Regard ou la trahison ; Le Renégat ou la belle Géorgienne ; Le Sac et la corde ou la funambulomanie ; Le Volcan ou l’anachorète du val des Laves ; Les Trois aigles ou les mariages lithuaniens avec Henri Franconi
  • 1813 : Adolphe de Halden ou l’orpheline du château ; La Pauvre fille ou la victime de la séduction ; La Pucelle d’Orléans
  • 1814 : Alcibiade solitaire (opéra) ; L’Entrée de Henri IV à Paris avec Henri Franconi ; La Jeunesse du grand Condé ou la bataille de Rocroy ; La Paix ou la Fête d’un bon roi ; Le Vieux de la montagne ou les arabes du Liban ; Saint-Hubert ou le cerf miraculeux
  • 1815 : Bélisaire avec Philippe-Jacques de Laroche ; Dieu, l’honneur et les dames ; Le Chef écossais ou la caverne d’Ossian
  • 1816 : L’Union des lis ou le triomphe du génie du bien ; Le Sacrifice d’Abraham avec Léopold Chandezon ; Les Martyrs ou Eudore et Cymodocée ; Sancho dans l’île de Barataria avec Henri Franconi
  • 1817 : L’Enfant du malheur ou les amants muets ; L’Homicide ou les amis du Mogol avec Philippe-Jacques de Laroche ; La Gueule de lion ou la mère esclave avec Léopold Chandezon ; Le Boulevard du Temple avec Nicolas Brazier ; Les Macchabées ou la prise de Jérusalem avec Léopold Chandezon ; Macbeth ou les sorcières de la forêt ; Roland furieux avec Léopold Chandezon
  • 1818 : Jean Sbogar avec Léopold Chandezon ; L’Orphelin soldat ; Le Coffre de fer ou la grotte des Apennins avec Léopold Chandezon ; Le More de Venise ou Othello
  • 1819 : L’Ours et l’enfant ou la fille bannie ; La mort de Kléber ou Les Français en Égypte
  • 1820 : La Montre d’or ou le retour du fils avec Léopold Chandezon ; La Muette ou la servante de Weilhem avec Léopold Chandezon ; Le Roi et le pâtre avec Paul-Auguste Ducis
  • 1821 : L’Armure ou le soldat moldave avec Léopold Chandezon ; L’Attaque du convoi ; La Mort du Tasse (opéra)  avec Joseph Hélitas de Meun ; La Prise de Milan ou Dorothée et La Trémouille avec Léopold Chandezon ; Le Temple de la mort ou Ogier-le-Danois avec Léopold Chandezon ; Sydonie ou la famille de Meindorff avec Léopold Chandezon
  • 1822 : L’Amour mendiant ou les deux chercheurs d’esprit ; La Prise de la flotte ou la charge de cavalerie
  • 1823 : La Fausse aveugle avec Gabriel Caron
  • 1824 : Le Pont de Kehl ou les faux témoins avec Étienne Arago et Desvergers ; Le Pont de Logrono ou le petit tambour avec Henri Franconi
  • 1825 : Mazeppa ou le cheval tartare avec Léopold Chandezon