COMMERSON (Jean-Louis-Auguste Commerson, dit)

COMMERSON (Jean-Louis-Auguste Commerson, dit) 1803-1879

Commerson.jpg

 

Biographie

Son père, qui tenait une maison de banque de deuxième ordre, ne pouvant rien faire de son fils mis au collège Louis-le-Grand, le forma aux profits et pertes et à la tenue des livres, aux arbitrages et aux comptes de retour. Successivement commis banquier, sténographe, professeur de droit commercial, journaliste, Commerson a vécu laborieusement et péniblement.
Travailleur infatigable, il devint le spécialiste du calembour et du canard journalistique (fausse nouvelle lancée dans la presse pour tromper le public). Il est l’auteur de nombreux ouvrages humoristiques, dont Pensées d’un emballeur pour faire suite aux « Maximes » de François de La Rochefoucauld (1851) suivies de Mayonnaise d’éphémérides (1851), Un million de bouffonneries (1854), Le Petit Tintamarre (1857), La Petite Encyclopédie bouffonne (1860) et Un million de chiquenaudes et menus propos tirés de la Gazette de Merluchon (1880).
Il est aussi auteur de vaudevilles, seul ou en collaboration, et fondateur du périodique Le Tam-tam, lequel, devenu plus tard Le Tintamarre, a joui d’une vogue qui ne s’est pas affaiblie. On lui doit également les « éphémoroïdes » du Siècle ainsi que les Binettes contemporaines (1855), galerie humoristique en deux volumes, illustrée de soixante charges dues au crayon de Nadar. Les biographies qu’elle contient sont pour ainsi dire la parodie des Contemporains, la série de portraits publiés à la même époque par d’Eugène de Mirecourt. Les Binettes contemporaines contiennent les esquisses notamment Émile de Girardin, Alexandre Dumas, Thiers, Rachel, Proudhon, Lamartine, Guizot, Béranger, Victor Hugo, Louis Veuillot, Jules Mirès, Alphonse Karr, Halévy ou Pierre Dupont.
Il signait la plupart de ses œuvres de son seul patronyme mais a utilisé ponctuellement les pseudonymes de « Joseph Citrouillard » et « Joseph-Prudhomme ».

Oeuvres

Théâtre

  • 1840 : Les Trente
  • 1845 : Un Souper sous la Régence avec Raimond Deslandes
  • 1846 : Les Fleurs animées avec Charles Labie et Xavier de Montépin
  • 1849 : Ma tabatière ou comment on arrive avec Frères Cogniard ; Une Bonne fille ; Les Fredaines de Troussard avec Édouard-Louis-Alexandre Brisebarre et Charles Potier
  • 1853 : Les Deux Marguerite avec Félix Dutertre de Véteuil ; La Pêche aux corsets avec Eugène Furpille
  • 1854 : Un Mari à l’étouffée avec Eugène Chavette ; Les Binettes contemporaines avec Clairville et J. Cordier
  • 1855 : Où sont les pincettes ?avec Eugène Chavette ; Un suicide à l’encre rouge avec Eugène Furpille
  • 1856 : Un monsieur bien mis avec Henri Rochefort
  • 1859 : Le Jugement de Pâris (opérette) avec Ernest Alby ; La Clarinette mystérieuse avec Jules Moinaux
  • 1860 : Quatre femmes sur les bras avec Théodore Labourieu ; Le Marchand de parapluies avec Paul Faulquemont
  • 1864 : La Vengeance de Pistache avec Amable Bapaume
  • 1866 : Doña Framboisias avec Amable Bapaume
  • 1867 : Les Vacances de Cadichet avec Amable Bapaume