CHOJECKI (Charles-Edmond)

CHOJECKI (Charles-Edmond) 1822-1899

Chojecki.jpg

 

Biographie

Militant pour la cause polonaise, il fut contraint à l’exil pour échapper aux autorités russes, et s’installa en France en 1844. Il fit de nombreux voyages en Europe, souvent politiques à l’occasion des révolutions de 1848, et jusqu’en Égypte (il s’intéressait à l’égyptologie) où il rencontra Flaubert qui par la suite lui demanda de l’aide pour la documentation de ses romans. Il se lia aussi avec le prince Napoléon, qui devint en quelque sorte son protecteur et lui octroya un poste de bibliothécaire au ministère de l’Algérie puis de bibliothécaire du Sénat en 1869. Chojecki est également connu pour avoir, en 1847, traduit en polonais Le Manuscrit trouvé à Saragosse de son compatriote Jan Potocki.
Sous le nom de plume de Charles Edmond, il a écrit des romans et des pièces de théâtre sous le pseudonyme de « Charles Edmond ». On lui doit plusieurs pièces de théâtre (sous le pseudonyme de Charles Edmond », il a notamment collaboré aux comédies d’Adolphe d’Ennery et d’Édouard Foussier, de romans (Souvenirs d’un dépaysé, 1862 ; Le Neveu du comte Sérédine, 1898 ; etc.) et d’ouvrages sur la Pologne (La Pologne captive et ses trois poètes : Mickiewicz, Krasinski, Slowacki, 1864). Il a aussi écrit avec Jules Claretie sous le nom de plume commun de Jules Tibyl. On lui doit également le livret de l’Aïeule, avec d’Ennery et du Dompteur, également avec d’Ennery.

Oeuvres

Théâtre

  • 1856 : La Florentine
  • 1858 : Les Mers polaires
  • 1860 : L’Africain
  • 1863 : L’Aïeule avec Adolphe d’Ennery
  • 1869 : Le Dompteur avec Adolphe d’Ennery
  • 1871 : La Baronne avec Édouard Foussier
  • 1872 : Le Fantôme rose
  • 1876 : Un Salon d’attente