GUITRY (Sacha)

GUITRY (Sacha) 1885-1957

Guitry.jpg

 

Biographie

L’œuvre de Sacha Guitry est colossale. Elle lui a apporté la gloire et le succès à la mesure de son immense talent. À la fois auteur, comédien, réalisateur, il a réalisé 36  films (dont 17 sont tirés de son théâtre et 19 réalisés à partir de scénarios originaux) et 124 pièces de théâtre en 56 ans de vie artistique. Beaucoup de ses pièces furent de grands succès et sont restés comme des classiques de théâtre français.  Il eut également l’honneur de les jouer en tournée à l’étranger et devant des monarques. Néanmoins il s’agit souvent de longs monologues qu’il interprète lui-même. Les autres acteurs faisaient souvent office de faire-valoir et permettaient à Sacha Guitry de reprendre son souffle.
Entre 1903 et 1954, il fait éditer ou publier 32 ouvrages divers, 9 œuvres posthumes suivront. Sa bibliographie comporte plus de 210 volumes. De 1929 à 1956, il rédige 16 préfaces pour divers ouvrages. De 1902 à 1957, il signe près de 900 articles de presse. De 1908 à 1955, il donne une quarantaine de causeries diverses. De 1921 à 1956, il participe à 268 émissions de radio ou de télévision. De 1920 à 1955, il enregistre une trentaine de disques. Il a dessiné plusieurs centaines de caricatures, peint plusieurs dizaines de tableaux, sculpté 3 bustes de Jules Renard.

Sacha Guitry était un amoureux des femmes et fut d’ailleurs marié à cinq reprises : Charlotte Lysès (1907-1918), Yvonne Printemps (1919-1934), Jacqueline Delubac (1935-1939), Geneviève de Séréville (1939-1949) et Lana Marconi (à partir de 1949). Il s’exprime ainsi au sujet du mariage : « Vous ne pouvez pas savoir ce qu’on s’ennuie à Londres un dimanche ! Je m’y étais rendu le samedi, c’était déjà intolérable, le dimanche, c’était impossible, et le lundi je trouvai enfin quelque chose à faire : je me mariai. »

Sacha Guitry a eu une vie extraordinaire. Il est le fils de Lucien Guitry qui fut un très grand acteur de théâtre, voir même le plus grand comédien de son temps et auquel Sacha Guitry voua une admiration sans bornes bien qu’ils furent fâchés quelques temps. Il eut comme amis de grands peintres comme Claude Monnet dont il possédait plusieurs tableaux. Ajoutons que Sacha Guitry (piètre peintre il faut quand même le dire) eut l’honneur de faire un portrait de Claude Monnet. Mais il côtoya en outre de grands écrivains comme Alphonse Allais (rencontré en 1905 et avec qui il écrivit une pièce), Georges Courteline, Octave Mirbeau, Georges Feydeau, Tristan Bernard, Anatole France, Edmond Rostand. Ainsi il eut comme amis intimes les plus grands génies du début de ce siècle. Il leur témoignera son admiration en les filmant en 1915 dans un film « Ceux de chez nous » qui les présente en pleine séance de travail. Collectionneur averti, il eut une passion pour les œuvres de ses amis et en fut grand amateur. Il n’hésitera pas en outre à mettre aux enchères de très belles pièces afin de participer à des œuvres de charité.

Oeuvres

Théâtre

  • 1902 : Le Page (opéra-bouffe)
  • 1903 : Yves le fou
  • 1905 : Le KWTZ ; Nono ; Le Cocu qui faillit tout gâter
  • 1906 : Un étrange point d’honneur ; Chez les Zoaques ; Les Nuées
  • 1907 : L’Escalier de service ou Dolly ; La Clef ; La Partie de dominos
  • 1908 : Petite Hollande ; Le Scandale de Monte-Carlo ; Le Mufle ; Après
  • 1909 : Tell père, Tell fils (opéra-bouffe) ; La 33e ou Pour épater ta mère ; C’te pucelle d’Adèle
  • 1910 : Tout est sauvé, fors l’honneur
  • 1911 : Le Veilleur de nuit ; Mésaventure amoureuse ou l’Argent ; Un beau mariage ; Un type dans le genre de Napoléon
  • 1912 : Jean III ou l’Irrésistible Vocation du fils Mondoucet ; Pas complet ; La Prise de Berg-Op-Zoom
  • 1913 : On passe dans trois jours
  • 1914 : La Pèlerine écossaise ; Deux couverts
  • 1915 : La Jalousie ; Il faut l’avoir ! ; Une vilaine femme brune
  • 1916 : Faisons un rêve ; Jean de La Fontaine
  • 1917 : Un soir quand on est seul ; Chez la reine Isabeau ; L’Illusionniste
  • 1918 : Deburau ; La Revue de Paris
  • 1919 : Pasteur ; Le Mari, la Femme et l’Amant ; Mon père avait raison
  • 1920 : Béranger ; Je t’aime ; Comment on écrit l’histoire
  • 1921 : Le Comédien ; Le Grand Duc ; Jacqueline
  • 1922 : Chez Jean de La Fontaine ; Une petite main qui se place ; Le Blanc et le Noir
  • 1923 : Un sujet de roman ; L’Amour masqué ; Un phénomène ; Le Lion et la poule ; L’Accroche-cœur
  • 1924 : Revue de Printemps ; Une étoile nouvelle
  • 1925 : On ne joue pas pour s’amuser ; Mozart
  • 1926 : Vive la République !; À vol d’oiseau ; Était-ce un rêve ? ou Une comédie nouvelle
  • 1927 : Désiré ; Un miracle
  • 1928 : Mariette ou Comment on écrit l’histoire ; Charles Lindbergh
  • 1929 : Histoires de France ; La Troisième Chambre
  • 1930 : Chez George Washington, à Mount Vernon ; Et vive le théâtre ; Deauville sous Napoléon III
  • 1931 : Frans Hals ou l’Admiration ; Sa dernière volonté ou l’Optique du théâtre ; Une revue (Exposition de Noirs) ou La Revue coloniale ; Un chagrin ou Chagrin d’amour ; Monsieur Prudhomme a-t-il vécu ? ; Villa à vendre ; La SADMP (opéra-bouffe) ; Tout commence par des chansons ; Mon double et ma moitié
  • 1932 : Les Desseins de la providence ; Le Voyage de Tchong-Li ; Françoise ; La Nuit d’avril
  • 1933 : Châteaux en Espagne ; Adam et Ève ; Ô mon bel inconnu ; Maîtresses de rois ; Un tour au paradis ; Le Renard et la Grenouille ; Florestan Ier, prince de Monaco (opérette) ; L’École des philosophes
  • 1934 : Son père et lui ; Le Nouveau Testament
  • 1935 : Mon ami Pierrot ; Quand jouons-nous la comédie ? ; La Fin du monde
  • 1936 : Le Saut périlleux ; Geneviève ; Le Mot de Cambronne
  • 1937 : Crions-le sur les toits ; Quadrille
  • 1938 : Dieu sauve le Roy ; Un monde fou
  • 1939 : You’re Telling Me (ou Honni soit qui mal y pense) ; Une paire de gifles ; Une lettre bien tapée ; Fausse Alerte ; Florence
  • 1940 : L’École du mensonge ; Cigales et Fourmis ; Le Bien-Aimé
  • 1941 : Mon auguste grand-père ou La Preuve par sept ; Vive l’Empereur ! ou le Soir d’Austerlitz
  • 1942 : N’écoutez pas, mesdames ! ;
  • 1943 : Courteline au travail ; Je sais que tu es dans la salle
  • 1946 : Dix mots d’anglais
  • 1948 : Talleyrand ou le Diable boiteux ; Aux deux colombes
  • 1949 : Toâ ; Tu m’as sauvé la vie
  • 1950 : Beaumarchais ; Constance
  • 1951 : Une folie
  • 1953 : Palsambleu
  • 1960 : Madame Bergeret