GOSSE (Étienne)

GOSSE (Étienne) 1773-1834

Dramaturge.jpg

 

Biographie

Il s’engage en 1793 dans l’armée et devient rapidement officier et secrétaire de l’arsenal de Nantes. Blessé en Vendée (1796), il se retire du service et occupe sous l’Empire un emploi d’inspecteur des remontes, puis de receveur de loterie à Toulon qu’il perd à la Restauration.
Défenseur dans le Miroir et la Pandore des idées libérales, ses pièces ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle : Théâtre de la Gaîté, Théâtre Français, Théâtre des Variétés, etc.
Il meurt d’une attaque d’apoplexie à Toulon le 21 février 1834.

Oeuvres

Théâtre

  • 1794 : La Mort de Vincent Malignon,
  • 1798 : L’Épreuve par ressemblance
  • 1799 : L’Auteur dans son ménage ; L’Épicière bel-esprit avec François Bernard-Valville ; Les Femmes politiques ; Pygmalion à Saint-Maur avec François Bernard-Valville et Étienne Crétu
  • 1800 : Le Nouveau débarqué
  • 1801 : Pont-de-Veyle ou le bonnet de docteur Charles-Guillaume Étienne ; Quel est le plus ridicule ? ou la gravure en action avec Charles-Guillaume Étienne et Morel
  • 1816 : Le Médisant
  • 1820 : Manon Lescaut ou le Chevalier des Grieux ; Le Flatteur
  • 1827 : Les Jésuites ou les autres Tartuffes
  • Les Émigrés à l’île d’Yeu