GOUFFÉ (Armand)

GOUFFÉ (Armand) 1775-1845

 

Gouffé.jpg

 

Biographie

Entré comme employé au ministère des finances, il y devint sous-chef. D’une santé délicate et porté à la tristesse, il fut cependant un des poètes les plus joyeux de son temps, chantant le vin dont il ne pouvait boire et égayant de ses refrains les desserts de repas auxquels son estomac lui défendait presque de toucher. La facilité de ses vers l’a fait surnommer « le Panard du XIXe siècle ».
Gouffé fut l’un un des premiers membres des dîners du Vaudeville. En 1806, avec Pierre Capelle, il ressuscite le défunt Caveau, en créant le Caveau moderne. Cette nouvelle goguette existe jusqu’en 1817.
Il devança Désaugiers et Béranger. Plusieurs de ses chansons furent longtemps populaires, comme celle qui a pour titre et refrain « Plus on est de fous, plus on rit. »
Il fut le collaborateur occasionnel du Journal des dames et des modes entre 1800 et 1814.

Œuvres

Théâtre

  • 1794 : Cange ou le commissionnaire bienfaisant avec Pierre Villiers
  • 1795 : Les Bustes ou Arlequin sculpteur avec Pierre Villiers
  • 1796 : La Nouvelle cacophonie ou faites donc aussi la paix ; Les Deux Jocrisses ou le commerce à l’eau ; Médard, fils de Gros-Jean ; Nicaise (opéra-comique)  avec Jean-Joseph Vadé ; Nicodème à Paris ou la décade et le dimanche avec J. Rouhier-Deschamps ; Tivoli ou le jardin à la mode
  • 1797 : Coco-Ricco
  • 1798 : Le Chaudronnier de Saint-Flour avec Louis-Marin Henriquez ; Le Dîner d’un héros
  • 1799 : Clément Marot avec Georges-Louis-Jacques Duval ; Gilles aéronaute ou l’Amérique n’est pas loin avec Noël Aubin ; La Journée de Saint-Cloud ou le 19 Brumaire avec René de Chazet et François-Pierre-Auguste Léger ; Le Val-de-Vire ou le berceau du vaudeville avec Georges-Louis-Jacques Duval ; Vadé à la grenouillère avec Georges-Louis-Jacques Duval
  • 1800 : Cri-cri ou le mitron de la rue de l’Ourcine avec Georges-Louis-Jacques Duval ; Garrick double ou les deux acteurs anglais avec Georges-Louis-Jacques Duval ; La Revue de l’an huit avec René de Chazet et Michel Dieulafoy ; Piron à Beaune avec Georges-Louis-Jacques Duval
  • 1801 : Philippe le Savoyard ou l’origine des ponts-neufs avec René de Chazet et Georges-Louis-Jacques Duval
  • 1802 : Les Pépinières de Vitry ou le premier de mai avec Jean-Baptiste Radet ; Marmontel avec Tournay et Pierre-Ange Vieillard
  • 1803 : Cassandre-Agamemnon et Colombine-Cassandre avec Pierre-Yves Barré et François-Georges Desfontaines ; Clémence-Isaure ou les jeux floraux avec Georges-Louis-Jacques Duval ; Le Médecin turc (opéra-bouffon) avec Pierre Villiers ; M. Seringa ou la fleur des apothicaires avec Georges-Louis-Jacques Duval et Tournay
  • 1804 : Le Bouffe et le tailleur (opéra-bouffon) avec Pierre Villiers
  • 1806 : L’Intrigue dans la hotte avec Antoine Jean-Baptiste Simonnin
  • 1807 : Rodomont ou le petit Don Quichotte avec Nicolas Brazier et Pierre Villiers
  • 1809 : Le Mariage de Charles Collé ou la tête à perruque avec Nicolas Brazier et Antoine Simonnin
  • 1810 : Le Valet sans maître ou la comédie sans dénouement avec Pierre Villiers
  • 1813 : Qui l’aura ? ou l’impromptu de village
  • 1816 : M. Beldam ou la femme sans le vouloir avec Pierre Villiers
  • 1818 : Le Duel et le déjeuner ou les comédiens joués avec Paul Ledoux ; Le Retour à Valenciennes ou rentrons chez nous avec Gabriel-Alexandre Belle ; M. Mouton ou la journée mystérieuse avec Paul de Kock
  • 1824 : La Tante et la nièce ou c’était moi avec Gabriel-Alexandre Belle