GOUGES (Marie Gouze, dite Olympe de)


GOUGES (Marie Gouze, dite Olympe de) 1748-1793

Gouges.jpg

 

Biographie

Femme de lettres française, devenue femme politique, elle est considérée comme une des pionnières du féminisme français.
Olympe de Gouges est une femme de lettres engagée qui défend des causes :
- Les droits des femmes
- Les droits des esclaves noirs
Pendant la monarchie constitutionnelle, Olympe de Gouges rédige la « Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne » en septembre 1791 dans ce texte elle affirmait « une femme a le droit de monter sur l’échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune ». Elle clame l’égalité entre les sexes, dans son ouvrage, les femmes devraient être considérées comme citoyenne à part entière.
Au début de la République, elle rédige des articles contre Jean-Paul Marat.
Olympe de Gouges critique Robespierre et son envie de dictature. Solidaire des girondins après les journées de mai-juin 1793, elle est accusée d’être l’auteur d’une affiche girondine (affaire des trois urnes), ce qui conduit à son arrestation et à sa mort.
C’était l’une des premières femmes à vouloir l’égalité des libertés et des droits par rapport aux hommes.

Oeuvres

Théâtre

  • 1784 : Zamore et Mirza ou l’heureux naufrage
  • 1786 : Le Mariage inattendu de Chérubin ; L’Homme généreux
  • 1787 : Le Philosophe corrigé ou le cocu supposé
  • 1788 : Molière chez Ninon ou le siècle des grands hommes ; Bienfaisance ou la bonne mère suivi de La bienfaisance récompensée
  • 1790 : Le Marché des Noirs ; Le Nouveau Tartuffe ou l’école des jeunes gens ; Les Démocrates et les aristocrates ou les curieux du champ de Mars ; La Nécessité du divorce ; Le Couvent ou les vœux forcés
  • 1791 : Mirabeau aux Champs Élysées
  • 1792 : L’Esclavage des Noirs ou l’heureux naufrage ; La France sauvée ou le tyran détrôné
  • 1793 : L’Entrée de Dumouriez à Bruxelles ou les vivandiers