ACHARD (Marcel Augustin Ferréol Achard, dit Marcel)

ACHARD (Marcel Augustin Ferréol Achard, dit Marcel) 1899-1974

Achard.jpg

 

Biographie

Marcel Achard, journaliste à l’occasion, commence jeune, d’abord comme souffleur dans un théâtre. Il a une grande maîtrise de sa voix. Attiré par les planches et les comédiennes, il fait ses débuts de comédien dans ses premières pièces et au cinéma muet dès 1923. Il se révèle dans le rôle du clown Grockson, un des trois personnages clefs de sa pièce Voulez-vous jouer avec moâ ? Cette pièce à l’accent de Jules Laforgue est son premier franc succès, il y eut plus de deux cents représentations et ce succès auprès du public parisien lui permit d’être découvert par Lugné-Poe et Charles Dullin. Ce dernier, au nom du Théâtre de l’Atelier, lui avait commandé d’ailleurs la pièce. Dans celle-ci, tous les personnages achardiens, sans épaisseur et sans grande passion, sont déjà en germe : êtres sentimentaux et tendus, la femme belle et inconstante, un peu naïve, l’homme timide et naïf et les dialogues qui nous mènent, au terme d’un parcours où ne peuvent s’effacer des allusions aux cynismes et à la mélancolie des temps, vers un monde où tout se résout avec le temps.
Cet auteur et acteur de boulevard, de comédie légère et plus tardivement auteur de comédie musicale a été un représentant de la fantaisie, de l’humour, de la poésie consolatrice au cours de l’entre-deux-guerres. L’auteur de La vie est belle ou de Jean de la Luneconnaît un succès croissant sur les scènes européennes libres qui ne sont pas soumises à la censure au cours des années trente. Patate, pièce écrite en 1957, le fait renouer les vivifiants succès d’avant-guerre. Cet Immortel, élu surprise en mai 1959 à l’Académie française, a émis le vœu ultime de retrouver la tranquillité d’un petit village des bords de Loire : La Chaussée-Saint-Victor.

Oeuvres

Théâtre