FOURNIER (Édouard)


FOURNIER (Édouard) 1819-1880

Fournier E.jpg

 

Biographie

Issu d’une famille d’artistes serruriers, il fait ses études au collège d’Orléans pour se consacrer ensuite tout entier à des travaux littéraires. Après une première pièce de théâtre en 1841, et quelques feuilletons parus dans le journal Le Loiret en 1842, il publie de très nombreuses études historiques, littéraires, bibliographiques et théâtrales. Il édite de nombreux auteurs tout en continuant à écrire pour la scène. Il contribue aussi un grand nombre d’articles à l’Encyclopédie universelle, au Supplément du Dictionnaire de la conversation, à l’Historie des villes de France, au Moniteur, au Constitutionnel, à L’Illustration, à La Revue française, au journal Le Théâtre, dont il est rédacteur en chef de 1853 à 1855.
L’Académie française lui décerne le prix Halphen en 1866 pour l’ensemble de ses œuvres critiques et en 1881, sa veuve reçoit le prix Monbinne en mémoire des œuvres de son mari.

Oeuvres

Théâtre

  • 1851 : Christian et Marguerite avec Pol Mercier
  • 1853 : Le Roman du village avec Pol Mercier
  • 1854 : Les Deux épagneuls (opéra-comique)
  • 1855 : Jacqueline ou la fille du soldat (opéra-comique) avec Eugène Scribe et Léon Battu
  • 1856 : Le Chapeau du roi (opéra-comique)
  • 1858 : La Charmeuse (opéra-comique)
  • 1859 : Le Diable rose avec Pol Mercier
  • 1860 : Titus et Bérénice (opérette-bouffe)
  • 1862 : Corneille à la butte Saint-Roch ; Le Paradis trouvé avec Pol Mercier
  • 1863 : La Fille de Molière
  • 1864 : Racine à Uzès
  • 1868 : La Valise de Molière
  • 1869 : Gutenberg
  • 1872 : La Vraie farce de maître Pathelin