FONTAN (Louis Marie)

FONTAN (Louis Marie) 1801-1839

Dramaturge.jpg

 

Biographie

Commis dans un bureau du gouvernement, il est renvoyé pour avoir participé à un banquet politique. En 1820 il se rend à Paris où il commence à publier des articles politiques dans des journaux. Traduits plusieurs fois en justice, il parvient à chaque coup par sa verve à obtenir le report sine die de son cas.
En 1827, il publie un recueil de poèmes politiques, Odes et Épitres et participe à de nombreuses pièces de théâtre dont la plus célèbre reste Perkins Warbec écrit avec Léon Halévy en 1828.
Son attaque virulente contre Charles X, intitulée Le mouton enragé, publiée le 10 juin 1829 le contraint à s’exiler à l’étranger, mais, lors d’un retour à Paris, il se rend à la justice et est condamné à cinq ans de prison et à une lourde amende. Libéré lors des Trois Glorieuses, il réalise cette année-là (1830) Jeanne la folle qui obtient un important succès. En 1831, la censure l’empêche de faire représenter sa pièce, écrite avec Charles Dupeuty Le Procès d’un maréchal de France.
Ses pièces ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle : Théâtre du Vaudeville, Théâtre de la Gaîté, Théâtre des Nouveautés, Théâtre de l’Ambigu, Théâtre de l’Odéon etc.

Oeuvres

Théâtre

Autres

  • 1823 : De la Translation de M. Magalon à Poissy, et de la suppression de L’Album. Examen des mesures prises à ce sujet... suivi de pièces justificatives
  • 1826 : Odes et épîtres
  • L’Aigle et le proscrit