PILLET (Léon)


PILLET (Léon) 1803-1868

Dramaturge.jpg

 

Biographie

Il fit des études de droit puis se tourna vers le journalisme. Il fonda Le Nouveau journal de Paris en 1827 où il soutint les causes libérales. A l’avènement de Louis-Philippe, il se montra l’un des fidèles de la Monarchie de juillet et fut nommé maitre des requêtes et service extraordinaire en 1834, commissaire royal près le théâtre de l’Opéra en 1838 et devint le directeur de l’Opéra le 1er juin 1840. Sous sa direction l’Opéra créa La Favorite (Donizetti, 1840), Le Freischutz (Weber, 1841), La Reine de Chypre (Halévy, 1841), Dom Sebastien (Donizetti, 1843), Otello (Rossini, 1844), Lucie de Lammermoor (Donizetti, 1846), Robert Bruce (Rossini, 1847).Piètre administrateur, acculé à la faillite, il démissionna le 14 décembre 1847. Il devint Consul à Nice (1849 à 1860), puis à Palerme (1861-1862). Il devint Consul général à Venise où il décéda en 1868. Source: J. Gourret: Ces hommes qui ont fait l’Opéra.

Oeuvres

Théâtre

  • 1836 : Le Diadesté ou la gageure arabe (opéra-comique) avec Amable de Saint-Hilaire
  • 1837 : L'Obstiné ou les Bretons
  • 1838 : La Liste de mes maîtresses avec Regnault
  • 1839 : La Vendetta (opéra) avec Adolphe Vaunois
  • 1841 : Un Mari du bon temps avec Regnault ; Cabaret de la veuve avec Jules de Prémaray
  • 1844 : Mazurka ou les clarinettes et les marionnettes  avec Adolphe Vaunois