SERVIÈRES (Joseph)

SERVIÈRES (Joseph) 1781-1826

Dramaturge.jpg

 

Biographie

Servières fit de bonnes études dans sa ville natale et vint fort jeune à Paris, où il donna, dès son arrivée, plusieurs pièces au théâtre qui eurent quelque succès. Il fut remarqué par Lucien Bonaparte, alors ministre de l’intérieur, mais qui tomba bientôt dans la disgrâce de Napoléon. En 1807, il épousa Eugénie Charen, la belle-fille du peintre Lethière, qui elle-même fut une artiste distinguée. Il accompagna ensuite en Italie son beau-père, nommé directeur de l’école française à Rome, où il retrouva Lucien, dont Lethière était aussi depuis longtemps l’ami et le confident.
Servières revint à Paris en 1812, et il obtint un emploi au trésor public. Sous la Restauration, il fut nommé, le 8 septembre 1818, conseiller référendaire à la cour des comptes. Il ne cessa de composer des pièces au théâtre jusqu’à ses derniers moments.

Oeuvres

Théâtre

  • 1800 : Les Dieux à Tivoli ou l’ascension de l’Olympe avec Charles-Guillaume Étienne, Francis baron d’Allarde et Morel
  • 1801 : La Martingale ou le secret de gagner au jeu avec Louis Marie Joseph Belurgey et Francis baron d’Allarde ; La Pièce qui n’en est pas une avec P.G.A. Bonel et Georges-Louis-Jacques Duval ; Le Père malgré lui avec Philidor Rochelle ; Le Télégraphe d’amour avec Charles Henrion ; Rembrandt ou la vente après décès avec Charles-Guillaume Étienne et Morel 
  • 1802 : Fanchon la vielleuse de retour dans ses montagnes avec Joseph Aude ; Fontenelle avec P.A.S. Petit
  • 1803 : Drelindindin ou le carillonneur de la Samaritaine avec Charles Henrion ; Jean Bart avec Georges-Louis-Jacques Duval et F. Ligier ; Les Charbonniers de la Forêt-Noire avec Charles-Augustin Sewrin ; Manon la ravaudeuse avec Marc-Antoine Désaugiers et Charles Henrion ; Monsieur Botte ou le négociant anglais avec Joseph Ernest Sutton de Clonard 
  • 1804 : Bombarde ou les marchands de chansons (méloframe lyrique) avec François-Pierre-Auguste Léger ; Brisquet et Jolicœur avec Dumaniant ; Jocrisse suicidé avec Sidoni ; La Belle Milanaise ou la fille-femme, page et soldat avec A.-M. Lafortelle ; Les Trois n’en font qu’un avec Antoine-Marie Coupart ; Toujours le même avec Antoine-Marie Coupart ; Un Quart-d’heure d’un sage avec François-Pierre-Auguste Léger
  • 1805 : Jeanneton colère avec Georges-Louis-Jacques Duval ; Le Dansomane de la rue Quincampoix ou le bal interrompu avec Charles-François-Jean-Baptiste Moreau de Commagny ; Les Nouvelles métamorphoses avec Antoine-Marie Coupart
  • 1806 : Alphonsine ou la tendresse maternelle avec Théophile Marion Dumersan ; Madame Scarron avec Marc-Antoine Désaugiers
  • 1807 : Arlequin double avec Marc-Antoine Désaugiers ; Monsieur Giraffe ou la mort de l’ours blanc avec Auguste Mario Coster, René de Chazet, Marc-Antoine Désaugiers, Georges-Louis-Jacques Duval, Francis baron d’Allarde, Jean-Toussaint Merle, Charles-François-Jean-Baptiste Moreau de Commagny, Antoine André Ravrio
  • 1855 : Une Pleine eau (opérette bouffe)