SAINT-HILAIRE (Amable-Marie-Sabin Villain dit Villain de Saint-Hilaire ou Villain Saint-Hilaire, dit Amable de)

SAINT-HILAIRE (Amable-Marie-Sabin Villain dit Villain de Saint-Hilaire ou Villain Saint-Hilaire, dit Amable de) 1795-1865 ?

Dramaturge.jpg

 

Biographie

De sa jeunesse, on sait seulement qu’il a fait des études dans des collèges de Belgique avant de s’engager dans l’armée française à la fin du 1er Empire.
Parallèlement à une carrière dans l’administration militaire où il terminera avec le grade de sous-intendant de 1re classe, il se lance à partir de 1820 dans l’écriture théâtrale et la composition de chants patriotiques.
Engagé politiquement, il participera activement aux Trois Glorieuses de 1830 et à la révolution française de 1848 avant de devenir un soutien de Napoléon III. Après sa mise à la retraite de l’administration militaire en décembre 1844 après 30 ans de services, on le retrouve en 1856 directeur de la maison d’arrêt de la Garde Nationale.
Ses pièces ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes de l’époque, notamment le Théâtre du Vaudeville, le Théâtre de la Renaissance et le Théâtre des Variétés où débutera sa fille Amélie en 1843. Élisa-Amélie Villain de Saint-Hilaire dite Mlle Saint-Hilaire, née en 1821, ancienne élève du Conservatoire, entrera comme pensionnaire à la Comédie-Française en 1852.
Les date et lieu précis de sa mort, intervenue sans doute vers 1865, sont inconnus.

Oeuvres

Théâtre

  • 1820 : Écoutons !!! avec Emmanuel Lepeintre ; La Pièce d’emprunt ou le compilateur avec Edmond Crosnier
  • 1821 : Jocrisse paria avec Edmond Crosnier ; Le Solitaire ou l’exilé du mont Sauvage
  • 1822 : La Fille à marier ou la double éducation avec Ferdinand Laloue et Jean-Constant Ménissier ; Le Meurtrier ou le dévouement filial avec Edmond Crosnier
  • 1823 : La Chasse au renard avec Adèle Daminois ; Le Roulier avec Ferdinand Laloue et Jean-Constant Ménissier ; Louise ou le père juge avec Hyacinthe Decomberousse ; Tringolini ou le double enlèvement
  • 1824 : Le 27 septembre 1824 avec Henri Franconi ; Le Beau-frère ou la veuve à 2 maris avec Auguste Duport et Paul Duport ; Le Château perdu ou le propriétaire supposé avec Hyacinthe Decomberousse ; Léonide ou la vieille de Suresnes avec Charles Dupeuty et Ferdinand de Villeneuve ; Melmoth ou l’homme errant ; Un jour à Dieppe avec Ferdinand de Villeneuve, Charles Dupeuty et Ferdinand Langlé
  • 1825 : Alice ou les six promesses avec Charles Dupeuty et Ferdinand de Villeneuve ; L’Heureux jour ou une halte de cavalerie ; Les Deux cousins avec Paul Duport et Ferdinand Laloue ; L’Insouciant ou la rencontre au port avec Paul Duport
  • 1826 : Midi ou l’abdication d’une femme avec Paul Duport et Édouard Monnais
  • 1827 : Irène ou la prise de Napoli avec Antony Béraud et Léopold Chandezon
  • 1828 : Valentine ou la chute des feuilles avec Ferdinand de Villeneuve
  • 1831 : Encore un préjugé ou les deux éligibles avec Léon-Lévy Brunswick et Victor Lhérie ; Monsieur Mayeux ou le bossu à la mode, avec Eugène Hyacinthe Laffillard et Emmanuel Lepeintre ; La Veillée (opéra-comique) avec Paul Duport ; La Vieillesse de Stanislas avec Michel Masson et Ferdinand de Villeneuve
  • 1835 : L’Habit ne fait pas le moine avec Paul Duport ; Cosimo (opéra bouffon) avec Paul Duport ; Micheline ou l’heure de l’esprit (opéra-comique) avec Michel Masson et Ferdinand de Villeneuve
  • 1836 : Le Hussard de Felsheim avec Charles Dupeuty et Ferdinand de Villeneuve ; Le Diadesté ou la gageure arabe (opéra-comique) avec Léon Pillet ; Un proscrit chez Voltaire avec Antoine Jean-Baptiste Simonnin
  • 1837 : Nathalie avec Paul Duport
  • 1838 : Turcs et Bayadères ou le bal de l’Ambigu avec Déaddé Saint-Yves
  • 1839 : Chasse royale (opéra) ; Deux jeunes femmes ; Revue et Corrigée
  • 1844 : Nelly
  • 1845 : Le Cheval du diable ; Les Éléphants de la pagode avec Auguste Anicet-Bourgeois
  • 1846 : Henri IV avec Michel Delaporte
  • 1850 : Blanche et Blanchette ; Cravate et Jabot avec Paul Duport ; Deux anges ou mère et fille ; L’Hôtesse de Saint-Éloy ; S. A. Badigeon Ier
  • 1851 : La Circassienne