ROMIEU (Auguste)

ROMIEU (Auguste) 1800-1855

Romieu.jpg

 

Biographie

Élève préparationnaire au lycée Henri IV, Romieu fut admis à l’École polytechnique, il fut nommé conservateur des Antiquités du Morbihan (1828) puis sous-préfet de Quimperlé (août 1830), et s’illustra par ses rapports véhéments contre la pratique de la langue bretonne.
Il fut ensuite sous-préfet de Louhans (1832), préfet de la Dordogne (14 juillet 1833 - 9 juillet 1843), de la Haute-Marne (1843) et d’Indre-et-Loire (1847).
Révoqué de ses fonctions préfectorales le 24 février 1848 il se rallie à la politique de Louis-Napoléon Bonaparte ; c’est à l’initiative de ce dernier, qu’il contribue à la naissance de l’hebdomadaire Le Napoléon, en janvier 1850, auquel il associe notamment Eugène Briffaut, Alexandre Dumas fils et Jules Breynat, dit de Saint-Véran. Après le coup d’État du 2 décembre 1851, il fut nommé directeur des beaux-arts (1852), puis inspecteur général des bibliothèques de la couronne (1853).
Il est resté célèbre pour son humour et ses facéties, rapportées par Alexandre Dumas dans ses Mémoires.

Oeuvres

Théâtre

  • 1823 : Le Bureau de la Loterie avec Édouard-Joseph-Ennemond Mazères
  • 1824 : Molière au théâtre avec Jean-François Bayard
  • 1826 : Le Neveu de Monseigneur (opéra bouffe) avec Jean-François Bayard et Thomas Sauvage
  • 1829 : Mérinos Béliéro ou l’autre école des vieillards avec Michel-Nicolas Balisson de Rougemont
  • 1830 : Henry V et ses compagnons avec Alphonse Royer