RATIER (Charles-Victor-Hilaire, Victor)

RATIER (Charles-Victor-Hilaire, Victor) 1807-1898

Dramaturge.jpg

 

Biographie

Fils d’un bibliothécaire au Conseil d’État, professeur d’Anglais au lycée de Bourges, il abandonne ce métier, devient journaliste au Journal du Cher puis imprimeur lithographe, breveté à Paris le 14 février 1829 en succession de Pierre-François Ducarme. Il fonde en 1829, avec l’imprimeur lithographe Sylvestre-Nicolas Durier, le périodique illustré La Silhouette.
On lui doit de nombreuses lithographies et de nombreuses impressions d’estampes pour les publications théâtrales et pour des revues comme l’Album pour rire ou le Miroir des dames, ainsi qu’entre autres, de nombreuses impressions d’affiches. Il fut aussi l’imprimeur et le traducteur de romans britanniques comme La case de l’oncle Tom d’Harriet Beecher Stowe (1853) ou La vieille pendule d’Henry Longfellow (1864).
Par sa profession, il existe des lettres qui lui furent destinées par d’importantes personnalités comme Honoré de Balzac qui était un de ses amis.
Ses pièces, dont certaines écrites sous le pseudonyme de Victor Benoît, ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle : Théâtre du Panthéon, Théâtre de l’Ambigu-Comique etc.

Oeuvres

Théâtre