VEYRAT (Xavier Marcel Jean-Baptiste Vérat, dit Xavier)

VEYRAT (Xavier Marcel Jean-Baptiste Vérat, dit Xavier) 1807-1876

Dramaturge.jpg

 

Biographie

En dehors de son œuvre, on connaît peu de choses de Xavier Veyrat sinon qu’il était greffier du juge de Paix de Saint-Saulge, son village natal.
Ses pièces ont été représentées de 1834 à 1847 sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle : Gymnase des enfants, Théâtre des Folies-Dramatiques, Théâtre de la Porte-Saint-Antoine, Théâtre de la Renaissance etc.
Tombé dans l’oubli après la révolution de 1848, il meurt 30 ans plus tard dans le dénuement en 1876.

Oeuvres

Théâtre

  • 1834 : Anna ou la demoiselle de compagnie
  • 1836 : Les Gitanos ou le prince et le chevrier avec Déaddé Saint-Yves ; Le Maugrabin avec Déaddé Saint-Yves et Charles Ménétrier ; Julia ou les dangers d’un bon mot avec Angel ; La Fille du Danube ou ne m’oubliez pas avec Déaddé Saint-Yves ; Casque en cuir et pantalon garance avec Déaddé Saint-Yves ; Le Cœur d’une mère avec Richard Listener
  • 1837 : Les Regrets avec Déaddé Saint-Yves ; L’Oncle d’Afrique avec Angel
  • 1838 : Les Commères de Bercy avec Angel
  • 1840 : Le Mari de la fauvette (opéra-comique) avec Ferdinand de Villeneuve et Angel ; Les Marins d’eau douce avec Ferdinand de Villeneuve
  • 1841 : Le Boulevard du crime avec Alzay ; Le Piège à loup avec Déaddé Saint-Yves
  • 1842 : Les Physiologies ou la clef du cœur humain avec Angel
  • 1843 : L’Art et le métier avec Victor Masselin
  • 1844 : Mademoiselle Bruscambille avec Déaddé Saint-Yves et Alzay
  • 1847 : François les Bas-Bleus avec Alzay ; L’Homme aux 160 millions avec Angel et Ferdinand de Villeneuve