HALÉVY (Léon)

HALÉVY (Léon) 1802-1883

Halevy L.jpg

 

Biographie

De son mariage en 1832 avec Alexandrine Le Bas (1813-1893), fille de l’architecte Hippolyte Le Bas, il a eu deux enfants : Ludovic (1834-1908), librettiste à succès et cousin par alliance de Georges Bizet, et Valentine (1846-1893). D’une liaison avec Mademoiselle Paradol, de la Comédie-Française, il est également le père d’Anatole Prévost-Paradol (1829-1870), brillant journaliste.
Il fait des études de droit. En 1824-1825, il est le dernier secrétaire de Saint-Simon, après Auguste Comte. Il considéra que cette rencontre fut un grand événement dans sa vie. Il est ainsi un compagnon de Saint-Simon pendant la dernière année de sa vie, avec Olinde Rodrigues. Après la mort de Saint-Simon (19 mai 1825), Léon Halévy fait un discours très élogieux lors des obsèques de son maître. Il fait partie du premier noyau initial des adeptes de la pensée de Saint-Simon. En juin 1825, il devient actionnaire du journal saint-simonien Le Producteur, fondé par Olinde Rodrigues et Prosper Enfantin.
Constatant l’évolution « religieuse » du saint-simonisme, qui devient une secte, Léon Halévy quitte assez rapidement le groupe.
Léon Halévy est professeur adjoint de littérature française à l’École polytechnique de 1831 à 1834 et assistant-bibliothécaire à l’Institut de France.

Oeuvres

Théâtre