OURRY (Maurice)

OURRY (Maurice) 1776-1843

Ourry.jpg

 

Biographie

Il fait ses études au collège de Juilly et s’installe à Paris en 1794. Sa carrière est lancée dès son premier vaudeville, La danse interrompue, qui obtient un important succès. Mais les pièces qui suivent, bien que nombreuses, n’égaleront pas le succès de la première.
Rédacteur au Journal des arts et au Journal de Paris dont il devient rédacteur en chef il fonde, après l’arrêt du journal, le Nouveau journal de Paris, uniquement consacré au arts et à la littérature. Il participe aussi à l’Encyclopédie des gens du monde et au Dictionnaire de la conversation.
Ses pièces ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle : Théâtre des Variétés, Théâtre du Vaudeville, Théâtre de la Gaîté.

Oeuvres

Théâtre

  • 1795 : La Danse interrompue avec Pierre-Yves Barré
  • 1807 : La Ligue des femmes ou le roman de la rose avec René de Chazet ; Le Loup-garou avec Francis d’Allarde ; Quitte à quitte ou les jeunes vieillards avec Henry de Valory
  • 1808 : Les Amours de Braillard ou tout le monde en veut ; Le Mari juge et partie avec René de Chazet
  • 1809 : Monsieur Asinard ou le volcan de Montmartre avec René de Chazet et Auguste-Mario Coster ; Le Fils par hasard ou ruse et folie avec René de Chazet ; Le Jardin, turc avec Auguste-Mario Coster
  • 1810 : Les Baladines avec René de Chazet et Jean-Toussaint Merle ; Les Commissionnaires ou récompense honnête avec René de Chazet ; Le Mai d’amour ou le rival complaisant avec René de Chazet ; Les Époux de trois jours ou j’enlève ma femme avec Charles-François-Jean-Baptiste Moreau de Commagny ; L’Acteur dans sa loge avec François-Marie Mayeur de Saint-Paul
  • 1811 : Mahomet Barbe-bleue ou la terreur des Ottomanes avec Jean-Toussaint Merle ; Les Sabines de Limoges ou l’enlèvement singulier avec Philibert Rozet et Henri Simon ; L’Enfant prodigue ou le panier percé avec Auguste-Mario Coster ; Les Hommes femmes ou le carnaval de Pontoise avec René de Chazet ; Irons-nous à Paris ? ou revue de l’an 1810 avec Jean-Toussaint Merle ; Saphirine ou le réveil magique avec Jean-Toussaint Merle ; Prologue d’Arlequin cendrillon
  • 1812 : Une journée de garnison avec Jean-Toussaint Merle ; Paris volant ou la fabrique d’ailes avec Charles-François-Jean-Baptiste Moreau de Commagny et Emmanuel Théaulon ; Crispin financier avec Jean-Toussaint Merle ; La Chevalière d’Éon ou les parieurs anglais avec Charles-François-Jean-Baptiste Moreau de Commagny ; L’Anglais à Bagdad avec Charles-François-Jean-Baptiste Moreau de Commagny ; La Famille mélomane avec René de Chazet ; La Houillière de Beaujonc ou les mineurs ensevelis avec Augustin Hapdé ; Jérusalem déshabillée avec Charles-François-Jean-Baptiste Moreau de Commagny et Emmanuel Théaulon
  • 1814 : La Jeunesse de Henri IV ou la chaumière béarnaise avec Nicolas Brazier et Jean-Toussaint Merle ; L’Habit de Catinat ou la journée de Marseille avec Jean-Toussaint Merle
  • 1815 : La Batelière du Loiret avec René de Chazet
  • 1816 : La Fille grenadier avec Jean-Toussaint Merle
  • 1818 : La Leçon d’amour ou le rival complaisant avec Nicolas Brazier et Jean-Toussaint Merle ; La Maison de Pantin avec Jean-Toussaint Merle
  • 1820 : Monsieur Blaise ou les deux châteaux avec Charles-Augustin Sewrin
  • 1821 : Pierre, Paul et Jean avec Charles-Augustin Sewrin
  • 1822 : Thompson et Garrick ou l’auteur et l’acteur avec Jacques-André Jacquelin ; Ninette à la Cour avec Armand d’Artois et Charles-Simon Favart ; L’Écarté ou un lendemain de bal avec René de Chazet et Jacques-André Jacquelin
  • 1823 : Les mauvaises têtes ou le baril de poudre avec Charles-Augustin Sewrin
  • 1831 : Voltaire à Francfort avec Nicolas Brazier
  • 1834 : L’Enfance de Boïeldieu (opéra-comique)