Les Bonnes d’enfants (Nicolas BRAZIER - Théophile Marion DUMERSAN)

Comédie en un acte, mêlée de couplets.

Représentée pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre des Variétés, le 7 novembre 1820.

 

Personnages

 

MONSIEUR GIRARD, Marchand-Papetier de la rue Saint-Jacques

MADAME GIRARD, sa femme

COCO GIRARD, leur fils

MARGUERITE, sa bonne, petite Lorraine, un peu niaise

MONSIEUR ARMAND, employé au Jardin des Plantes

LOLOTTE, petite fille

FRANÇOISE, sa vieille bonne, fille à prétentions ridicules

FANFAN LATULIPE, sapeur

JEAN-JEAN, petit Lorrain, soldat d’une légion, naïf et balourd[1]

MANETTE, bonne

LA MARCHANDE DE PLAISIR

LE MARCHAND DE COCO

UN GARÇON TRAITEUR

UN GARÇON BRASSEUR

PLUSIEURS BONNES

PLUSIEURS PETITS ENFANTS

 

Le Théâtre représente une promenade. On voit au fond une guinguette, devant laquelle est une petite barrière à hauteur d’appui, qui vient obliquement du fond à gauche, jusqu’à un arbre place sur le devant, au milieu du théâtre. Sur le devant, à droite, une table, un banc et deux chaises. À gauche, au premier plan, un banc de pierre. Sur la porte de la guinguette on lit : À la petite Arcancielle.

 

[1] Son costume est une veste et un pantalon de gros drap blanc ; le collet et les parements de la veste rouges, guêtres noires montant jusqu’au genou, le schako couvert d’un taffetas ciré.

PDF