Passé minuit (LOCKROY - Auguste ANICET-BOURGEOIS)

Vaudeville en un acte.

Représenté pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre du Vaudeville, le 19 juin 1839.

 

Personnages

 

CHABOULARD

UN MONSIEUR

 

La scène est à Paris, chez Chaboulard.

 

Le théâtre représente une chambre de garçon, petite, très simple, et à pans coupés. Au fond, occupant le milieu du décor, une croisée extrêmement large laissant parfaitement voir une autre croisée de l’autre côté de la rue, dans la maison qui est en face. À gauche de la croisée et du spectateur, le long du pan coupé, et par conséquent un peu diagonalement, un lit, dont la tête est du côté de la fenêtre, avec traversin, oreiller, matelas, couvertures, draps, etc. Le rideau du lit est tout simplement passé dans un large anneau attaché au plafond, et retombe à la tête et aux pieds. La croisée n’a qu’un rideau non plus, entièrement tiré à droite, et retenu par une patère. Devant le lit, et à la tête, une table de nuit sur laquelle est un verre avec de l’huile et une veilleuse allumée : au pied, une petite porte qui donne dans un cabinet. En avant de la porte, sur le premier plan, et toujours à gauche, un petit meuble de la forme d’une console, sur lequel est une cuvette avec son pot-à-eau. Au-dessus du meuble, une petite glace : entre ce meuble et la porte du cabinet, sont accrochés à deux clous un bonnet grec et un pantalon. Devant le meuble, un fauteuil ou une chaise à dossier plein. À droite de la croisée, au fond, dans le pan coupé, une porte avec clé et serrure : c’est celle qui donne sur le carré. Sur le premier plan, une cheminée, avec pelle, pincettes, chenets, soufflet, reste de bois au feu et charbons allumés. Contre la cheminée, du côté du spectateur, trois morceaux de bois posés sur le parquet : tout-à-fait en avant, et dressé contre la cheminée, une partie d’embouchoir. Sur la cheminée, deux vases et un flambeau avec sa bougie éteinte. Dans le coin de la cheminée, du côté de la porte, en bas, près du soufflet, un torchon accroché à un clou. Plus haut, toujours entre la cheminée et la porte, sur le pan coupé même, une bassinoire suspendue à un clou à crochet. Devant la cheminée, un petit bureau carré avec un tapis. Entre ce bureau et la cheminée, du côté de la porte, un fauteuil sur le dossier duquel est posée une redingote. Sur le bureau, un flambeau avec sa bougie éteinte, un passe-partout, un mouchoir de couleur, un paquet de plumes, un bâton de cire à cacheter, un canif, un porte-montre presque plat en carton avec une montre dedans. La croisée de l’autre côté de la rue doit laisser voir, lorsqu’elle s’éclaire, deux rideaux de couleur relevés sur les côtés, et un troisième grand rideau en calicot blanc tombant sans plis sous les deux autres. Au lever de la toile, la veilleuse seule est allumée. Le théâtre est dans une demi-obscurité, et ne s’éclaire tout-à-fait que lorsque Chaboulard allume sa bougie.

PDF